L'institut confirme une forte hausse du nombre de tués sur les routes au cours des 9 premiers mois de l’année.

Le dernier baromètre de l'institut VIAS confirme la tendance qui se dégageait déjà en cours d'année. Le nombre d'accidents mortels est en hausse dans le Hainaut. Les routes de notre province ont fait 63 victimes au cours des 9 premiers mois de l'année, contre 52 l'an dernier. "Il faut remonter à 2015 pour avoir un nombre de morts sur les routes plus élevé", précise l'institut VIAS.

Les catégories d’usagers les plus touchées sont les cyclistes, le nombre d'accidents mortels passant de 1 à 5. Ils sont suivis par les motards, passant de 9 à 13 tués. Viennent ensuite les occupants de voitures avec 34 décès contre 31 l'an dernier à la même période. "Le Hainaut est la province belge qui compte, en nombre absolu, le plus grand nombre de tué sur les routes, devançant des provinces flamandes parfois beaucoup plus peuplées qu’elle", souligne l'institut VIAS.

Paradoxe de ce dernier baromètre, alors que le nombre de tués augmente sur les routes, le nombre d'accidents est lui, en baisse de 4% dans le Hainaut. Avec 2727 accidents contre 2832, c'est même la diminution la plus importante de Wallonie, juste après Namur. Le Hainaut atteint sur ce plan un niveau historiquement bas. Cette diminution touche par ailleurs toutes les catégories d'usagers, sauf les cyclistes pour qui le nombre d'accidents est passé de 201 à 237.

Le prochain baromètre ne devrait hélas pas dégager une tendance plus rassurante pour le Hainaut alors que plusieurs accidents mortels sont encore survenus ces derniers temps. Ce week-end, un jeune de 22 ans était mortellement fauché sur la N6 à Quévy. Hier, c'est à Quevaucamps qu'un policier a perdu la vie dans un violent accident. La province du Hainaut semble malheureusement embarquée pour battre de tristes records.