Suite aux nouvelles directives imposées par le Conseil National de Sécurité, les bourgmestres sont désormais compétents pour agir directement sur le territoire de leur commune dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. En accord avec la direction du parc Pairi Daiza, le bourgmestre de Brugelette, André Desmarlières, vient ainsi de prendre un arrêté durcissant les mesures de précaution sanitaire à l’intérieur et à l'extérieur du domaine animalier de Cambron-Casteau à l’heure où les taux de contamination repartent à la hausse dans notre pays.

Concrètement, toute personne âgée de 12 ans accomplis ou plus présente dans l’enceinte du parc animalier doit désormais porter à partir de ce 25 juillet un masque ou toute autre alternative en tissu couvrant la bouche et le nez dans les zones où cette obligation est renseignée par voie d’affichage, messages audio et/ou tout autre moyen d’information. Cette obligation ne vaut pas pour les personnes assises à table pour manger ou boire.

Dans les zones du parc non visées par l’article 1, le port d’un masque ou toute autre alternative en tissu couvrant la bouche et le nez est obligatoire pour toute personne âgée de 12 ans accomplis ou plus dès lors qu’une distanciation physique d’au moins 1,5 mètre entre personnes ne partageant par le même foyer ou le même groupe n’est pas assurée.

L’arrêté mayoral stipule encore que le port d’un masque ou toute autre alternative en tissu couvrant la bouche et le nez est obligatoire pour toute personne âgée de 12 ans accomplis ou plus se rendant en train à Pairi Daiza, entre le point d’arrêt SNCB de Cambron-Casteau et l’entrée de Pairi Daiza, et ce tant dans le sens d’arrivée au jardin zoologique que dans celui du retour au point d’arrêt SNCB. Il est également obligatoire, pour toute personne âgée de 12 ans accomplis ou plus, sur les parkings de Pairi Daiza ainsi que sur l’aire d’accès au parc (entrées dans le jardin). Lorsque le port d'un masque ou de toute autre alternative en tissu n'est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial peut être utilisé.

Les forces de police locale seront chargées de veiller au respect du présent arrêté. Le bourgmestre brugelettois rappelle que ce virus est potentiellement mortel et que le port d’un masque couvrant la bouche et le nez est considéré par la communauté médicale comme un élément important de protection contre la transmission du Covid-19. Dans son arrêté, le bourgmestre indique encore qu’il revient aux autorités publiques de préserver la santé publique en prenant des mesures préventives visant à protéger la population.

« Les lieux rassemblant un grand nombre de personnes sont particulièrement exposés à la transmission du virus. C’est le cas du parc Pairi Daiza qui, de surcroît, est fréquenté par de nombreux habitants de l’entité », conclut André Desmarlières.

B.D