Hainaut Pour la 27e fois, des jeunes se rendront disponibles pour rapatrier les fêtards.

Boire ou conduire, il faut choisir ! Le dicton est bien connu et pourtant, la nuit du Nouvel An, ils seront nombreux à finalement faire appel aux Responsible Young Drivers (RYD) afin d’être raccompagnés en toute sécurité à leur domicile. Chaque année, des jeunes "sacrifient" leur soirée pour se rendre disponibles et rapatrier les fêtards qui auraient bu un verre de trop.

Ce samedi à Mons, ce sont cinq candidats qui passaient les tests auprès d’une auto-école agrée afin d’obtenir le feu vert de l’ASBL. De nouveaux examens seront encore organisés ce jeudi afin d’accueillir de nouvelles recrues. Celles-ci sont nécessairement âgées entre 17 et 29 ans, disposent du permis de conduire et n’en ont pas été déchues dans les trois dernières années, et acceptent de conduire le véhicule des fêtards afin de raccompagner ceux-ci à bonne destination.

Pour cette 27e édition des RYD, l’association espère pouvoir compter sur une vingtaine de bénévoles au moins. "En Province de Hainaut, l’action fonctionne plutôt bien, nous avons généralement suffisamment de candidatures pour que tout se passe bien. Mais il est clair que plus nous sommes, mieux c’est", assure Mathilde Toril Garcia, coordinatrice. Pour l’heure, 14 conducteurs sont engagés dans le processus pour la zone Hainaut-Namur pour huit bénévoles affectés au dispatching.

Jason Vanbreugel , 22 ans, sera l’un des conducteurs mobilisés de minuit à 6 heures du matin. C’est sa première participation. "Je travaille dans un restaurant et je vois régulièrement des clients reprendre le volant en ayant bu. Je voulais faire quelque chose, participer à une action de sensibilisation." Le jeune homme a donc décidé de changer ses plans. "Un repas de famille était prévu. Mais ce n’est pas grave, il y a aura encore d’autres occasions."

Faire appel aux RYD est gratuit, mais doit rester une solution de dernier recours. "Il n’est pas possible de réserver un véhicule par exemple. Les groupes doivent aussi prendre en compte le fait qu’il y aura une place dans leur véhicule qui sera occupée par notre bénévole, que ce dernier fait cela pour rendre service et que tous les papiers doivent être en ordre", insiste encore Mathilde Toril Garcia. Ce dimanche, les volontaires étaient conviés à un repas de formation pour préparer au mieux leur bonne action.

Des actions toute l'année

MONS Active dans le domaine de la sécurité routière depuis de nombreuses années, l’association des Responsible Young Drivers ne se limite pas à une seule action, un soir par an, que du contraire. Des bénévoles sont recherchés toute l’année. "Le rapatriement du Nouvel An est notre action la plus connue, mais en réalité, nous en menons entre 200 et 300 chaque année, explique Mathilde Toril Garcia, coordinatrice des RYD. Nous sommes présents dans les grands événements, notamment les festivals, mais également dans diverses soirées." L’ASBL multiplie ainsi les actions de sensibilisation à l’attention des jeunes, principalement. Lunettes alcovision, prévention drogues au volant, voiture tonneau et crash-test, jeu de la distraction… Les moyens sont déployés pour tenter de faire entendre un message maintes fois répété et pourtant encore ignoré par certains conducteurs : entre boire et conduire, il faut choisir !