Une somme d'environ 3000 € est citée et l'auteur est le même, mais les faits ont été dénoncés, assure le président de la Régie.

Le PS leuzois passe à l’offensive, évoquant un nouveau trou dans la caisse à la Régie communale autonome de Leuze.

"Le PS s'inquiète d'une gestion financière nébuleuse et demande toute la transparence aux élus concernés du groupe Idées. En 2018 déjà, 7000 € manquaient en caisse. Des faits de détournement ont été reconnus par Monsieur Bernard Delaunoit, alors président de la Régie. La justice doit encore se prononcer sur les sanctions. Le nouveau président de la Régie, Nicolas Dumont, affirmait dans la foulée qu'il s'agissait d'un cas isolé. Toutefois, les élus socialistes ont découvert avec stupeur un nouveau trou financier de 3000 € et soupçonnent un même modus operandi, indique le PS dans un communiqué. Monsieur Delaunoit disposait-il encore de la carte de banque de la RCA alors qu’il n’était plus président ? Le nouveau président est-il au courant de ces agissements et les a-t-il couverts ? L'épouse de Monsieur Delaunoit pouvait-elle déontologiquement approuver les comptes de la RCA en tant que conseillère communale ? Le bureau exécutif de la RCA, composé de 2 membres, un MR et un Idées et dont ont été écartés volontairement les représentants de l'opposition, est directement impliqué dans la responsabilité des détournements, au moins par sa passivité."

Le PS leuzois entend obtenir des explications du collège communal. "Nous demandons que la clarté soit faite sur ce dossier. La Régie communale autonome, c'est une institution publique, c'est l'argent de tous les Leuzois, tandis que certains ont plutôt l'air de s'en servir comme d'un livret d'épargne ! C'est inadmissible. Nous exigeons que les responsables prennent les mesures qui s'imposent et nous nous réservons le droit d'en avertir la tutelle", explique Martin Wilfart, le président du PS leuzois.

Par rapport à ces accusations, Nicolas Dumont (Idées, ici en photo), actuel président de la RCA, se dit scandalisé.

"C’est un ramassis de populisme ! Par rapport aux détournements, nous avons porté plainte. Nous avons demandé au comptable de la RCA de vérifier les comptes pour 2017, 2016 et 2015, ainsi que les comptes de 2019. Nous avons constaté un détournement de 2975 €, ainsi qu’un virement suspect, le tout selon le même modus operandi et par la même personne, souligne Nicolas Dumont. A propos du reste des accusations et de notre prétendue passivité, c’est scandaleux. On nous considère comme des complices ! C’est de la diffamation. Les leçons de morale et de déontologie du PS, je m’en gargarise. Quel est le but ? Juste faire du buzz ? C’est de la politique de bac à sable. Nous avons systématiquement communiqué tous les éléments au procureur du Roi dès que nous en avons eu connaissance et le conseil d’administration de la Régie a été prévenu. Nous avons tout vérifié et tout a été remboursé. Nous l’avions exigé. L’auteur a été exclu de tous ses mandats. Je condamne fermement ces malversations. Nous n’avons rien à cacher. Oui, il y a eu détournement mais encore une fois, tout a été transmis à la justice. C’est triste de voir qu’un parti traîne une structure dans la boue alors que nous avons fait le maximum dans cette affaire."