Ils sont convaincus que la galerie a du potentiel et refusent de la voir condamnée.

Il reste à présent un peu moins d'un mois aux copropriétaires du Passage du Centre pour mettre la galerie aux normes. La Ville de Mons a fixé l'échéance au 31 août. Passé ce délai, elle fermera l'accès au public.

La librairie Scientia, qui fêtera ses 50 ans l'an prochain, est tirée d'affaire. Elle va pouvoir investir l'ancien magasin Delcambe dans le piétonnier. Mais d'autres commerçants occupent encore le Passage du Centre. Et pour eux, l'annonce du collège communal passe plutôt mal. "Je suis propriétaire de ma cellule. Si je dois partir ailleurs, je vais devoir m'endetter pour continuer à travailler", grince une commerçante.

Des commerçants se sentent ainsi pris au piège. Aujourd'hui, 21 copropriétaires se partagent les cellules du Passage du Centre. "Certains n'ont jamais investi le moindre cent dans la galerie", soupire un autre commerçant. "Quant aux offres de rachat que nous avons reçues, elles n'ont pas pu aboutir, car il suffisait qu'un ou deux refusent de vendre pour que l'ensemble du projet capote. Il faut dire que les offres étaient tronquées. On se basait sur le métrage au sol, sans tenir compte des étages."

Pas d'investissement dans la galerie, et pas de vente. C'est pour sortir de l'impasse que le collège communal a décidé de forcer les choses en fermant l'accès au public à partir du 31 août. Les copropriétaires seraient bien alors obligés de vendre…

Pas si sûr! Certains espèrent encore pouvoir sortir par le haut. "La première chose à faire, c'est assainir la copropriété. Si des propriétaires refusent d'investir le moindre cent parce qu'ils ne croient pas en l'avenir de la galerie, ils n'ont qu'à vendre leurs cellules", préconise une commerçante.

Le dossier pourrait ainsi prendre la voie des tribunaux. Car le Passage du Centre n'a visiblement pas dit son dernier mot. Ceux qui y travaillent encore sont convaincus de son potentiel. "On voit déjà une différence depuis que Primark a ouvert. Il y a plus de passage. A terme, avec la redynamisation du piétonnier, la fin du chantier de la gare et la revitalisation de son axe reliant au centre-ville, le Passage du Centre qui occupe une position stratégique pourrait démontrer tout son potentiel", conclut une commerçante.