Carnet rose à Pairi Daiza au sein de la famille des grands mamifères marins. Le hasard du calendrier a voulu qu'un bébé morse naisse ce 22 mai lors de la journée internationale de la biodiversité. Les soigneurs et le vétérinaire du parc animalier ont assisté au coeur de la Terre du Froid à la mise bas de Tania, une majestueuse morse de 17 ans provenant de l’aquarium Oceanogràfic of the City of Arts and Sciences of Valencia (Espagne)

Le petit n’a pas encore pu être pesé mais le vétérinaire de Pairi Daiza, Tim Bouts, estime son poids à une bonne soixantaine de kilos. "Le bébé se nourrit bien, il nage et Tania, qui est maman pour la première fois, présente les bons comportements. A ce stade, nous n’intervenons pas pour laisser faire la nature mais nous sommes extrêmement vigilants car une naissance de bébé morse parmi les hommes est rare", confie Tim Bouts.

Les visiteurs pourront observer le bébé morse dans son bassin extérieur au cours des prochaines semaines. Pour le moment, il reste bien au chaud avec sa maman dans la nurserie. "C’est un grand jour pour ce programme inter-parcs animaliers. Cette naissance d’un animal menacé dans la nature est le fruit d’une mobilisation, d’une alliance entre les hommes et les femmes de trois pays, de trois parcs animaliers. Chacun devrait, à son niveau, entreprendre ce type d’actions concrètes pour la biodioversité", commente pour sa part Eric Domb, directeur et fondateur du plus beau jardin zoologique européen.

Fin 2019, la maman morse avait fait le voyage depuis l’Espagne pour séjourner dans le parc animalier Hagenbeck (Allemagne) en vue d’accouplements avec Odin, le seul mâle reproducteur d'Europe. En décembre 2020, les trois parcs animaliers partenaires dans ce programme de reproduction et de conservation de cette espèce en danger d'extinction, ont considéré qu’il était temps pour Tania de rejoindre Pairi Daiza dont les bassins ont été conçus pour accueillir des nouveau-nés.
 Lorsque celle-ci est revenue d'Hambourg, elle pesait 1230 kg. A la mi-mai, son poids dépassait les 1500 kg. Ses soigneurs et le vétérinaire de Pairi Daiza la surveillaient de très près pour que la fin de la gestation et la naissance se passent au mieux.

Cette naissance est une formidable nouvelle pour l’espèce. Les morses sont en effet classés vulnérables par l’IUCN, l’International Union for Conservation of Nature. Victimes de la chasse, de la surpêche et des conséquences du réchauffement climatique, ils voient leur population lentement décliner. « Pour l'Oceanogràfic et les personnes qui se sont occupées de Tania jusqu'à présent, c'est un moment passionnant et une satisfaction de voir que le programme de reproduction que nous avons tous lancé est toujours un succès", se réjouit Eduardo Nogués, directeur général de l’Oceanogràfic of the City of Arts and Sciences of Valencia

"La naissance du morse mâle à Pairi Daiza est le résultat du programme de reproduction à long terme des morses. Les zoos de Valence, Pairi Daiza et Hambourg travaillent ensemble à ce projet. Nous sommes fiers que notre mâle Odin, le seul mâle reproducteur en Europe, soit redevenu père", souligne de son côté Michael Flügger, vétérinaire du Tierpark und Tropen-Aquarium Hagenbeck. 

La direction de Pairi Daiza rappelle que les parcs animaliers ont un rôle crucial à jouer en matière de conservation des espèces menacées. "En préservant le capital génétique des morses dans le cadre de programmes de conservation, les parcs animaliers réduisent le risque d'extinction totale. Par ailleurs, les morses qui résident parmi les hommes sont de véritables ambassadeurs de leurs pairs dans la nature. Leur présence agit comme un levier pour une conscientisation des visiteurs à la préservation de la biodiversité."

Avec ce petit né le 22 mai, le jeune mâle Thor et les deux autres femelles Ninotska et Petruska qui viennent aussi de l’Oceanogràfic of the City of Arts and Sciences of Valencia, Pairi Daiza héberge désormais 5 magnifiques morses.
 Et peut-être bientôt plus car ces deux autres femelles, Ninotska et Petrushka, ont récemment suivi le même parcours que Tania. Elles viennent de Valence et ont, elles aussi, séjourné temporairement à Hambourg afin de s'accoupler avec le mâle Odin.