Le palais de justice a mis en place plusieurs mesures suite au Covid-19. Les dossiers impliquant des détenus seront plaidés.

Il fallait s’y attendre, c’est désormais chose faite. Monique Levecque, présidente du tribunal de première instance du Hainaut, a mis en place des mesures pour le palais de justice de Charleroi à la suite de la propagation du coronavirus. Ces nombreuses mesures seront d’application dès ce lundi 16 mars jusqu’au dimanche 19 avril inclus au sein du palais carolo. La priorité est accordée aux dossiers impliquant des détenus. Quant aux audiences correctionnelles, elles sont suspendues sauf si un détenu est impliqué. Les audiences devant la chambre du conseil, qui ont déjà lieu à huis clos, sont maintenues. Les prononcés seront également lus.

La présidente précise tout de même que les dossiers sans détenus seront plaidés si le ministère public estime qu’il y a urgence et que les parties sont avisées.

Pour le tribunal civil, seules les audiences de saisies et de référés auront lieu. Les audiences d’introduction sont momentanément suspendues. "Les dossiers seront refixés à une date ultérieure", précise la présidente du tribunal de première instance. Du côté du tribunal de la famille, les audiences de plaidoiries et d’introduction sont également suspendues. Une audience extraordinaire de la vingtième chambre aura lieu tous les lundis à Charleroi. Les nouvelles dates d’audiences y seront fixées. Les parties en cause peuvent s’abstenir de comparaître à la condition d’être représentées par un conseil.

Les audiences protectionnelles devant le tribunal de la jeunesse sont maintenues. Une réévaluation de ces mesures aura lieu le 19 avril prochain.