C’était malheureusement à prévoir, alors que la Belgique enregistre une nouvelle augmentation de cas covid-19 : le groupe hospitalier EpiCURA n’échappe pas à la tendance et confirme que ce samedi 12 septembre, deux patients se sont révélés positifs dans l’une des unités de gériatrie du site de Baudour.

Le groupe assure avoir "immédiatement pris des mesures énergiques de dépistage, d’hygiène et de prévention" et insiste à nouveau sur l’importance du respect des mesures d’hygiène et des gestes barrières. Pour l’heure, les patients ont été transférés dans une unité COVID-19.

Les Soins intensifs restent quant à eux "COVID free". Tous les patients du service concerné ont été dépistés, de même ous les membres du personnel et les médecins ayant été en contact avec ces patients durant les 14 derniers jours, soit environ 70 personnes. Le service dans lequel ont séjourné les patients a été fermé aux nouvelles admissions ainsi qu'aux visites et ce, jusqu'à nouvel ordre.

"Les résidents de maisons de repos qui séjournent à EpiCURA seront désormais systématiquement dépistés 48h avant leur sortie de l’hôpital, en plus du test réalisé à leur arrivée", précise le groupe. "À l’heure actuelle, trois quarts des résultats sont connus. Ils attestent 5 patients COVID-19+, immédiatement isolés et 2 membres du personnel, asymptomatiques avec un profil à très faible contagiosité, immédiatement écartés."

Les derniers résultats seront connus dans les prochaines heures. Le groupe EpiCURA se veut très prudent quant à la situation sanitaire. "Au vu des signaux de recrudescence observés à l’échelle nationale, d’autres épisodes pourraient survenir. Pour chacun d’entre eux, l’équipe d’hygiène d’EpiCURA examine la situation au cas par cas."

Quatre paramètres entrent en ligne de compte pour décider collégialement des mesures à appliquer : "la présence de symptômes caractéristiques chez la personne COVID-19+, le degré de contagiosité de cette personne, la nature des contacts entretenus avec cette personne, la durée des contacts avec cette personne et le respect du port des équipements de protection Individuelle. "