Hainaut La ligne BSCA - Corse a été inaugurée en grande pompe dimanche matin.

L’aéroport de Gosselies a inauguré le premier vol Air Corsica en provenance d’Ajaccio. Vol qui ouvre la ligne régulière entre l’île de Beauté et Charleroi pour les années à venir.

Le BSCA est donc, depuis dimanche matin, le premier aéroport belge à proposer des vols hebdomadaires depuis et vers la Corse. Certains trajets s’effectuaient déjà à Zaventem, mais de manière ponctuelle uniquement, principalement en périodes de vacances. "Ça ne se fait pas en un jour, c’est le résultat d’un travail depuis 2012", a souligné Jean-Jacques Cloquet, l’administrateur-délégué du Brussels South Charleroi Airport. "Et ça va bien fonctionner, nous avons déjà beaucoup de réservations."

Gosselies est traditionnellement un aéroport "low-cost", avec les nombreux vols Ryanair qui y passent, mais ici, Air Corsica est une compagnie "ordinaire". "C’est une opportunité pour l’aéroport, une belle preuve de confiance envers Charleroi et le travail quotidien des équipes ici. Le mois prochain, nous allons aussi ouvrir une ligne vers Minsk et la Biélorussie."

A une heure et demie de Charleroi

L’île de Beauté est dorénavant à une heure et demie de Charleroi. L’occasion pour le ministre René Collin (cdH) de mettre en avant le tourisme. "Il ne faut pas oublier qu’un vol entre la Corse et la Wallonie, ce n’est pas uniquement pour que des Belges aillent en vacances, mais aussi pour que des Corses viennent faire du tourisme chez nous", explique-t-il. "La Corse et la Wallonie sont très semblables, nous sommes fiers de notre folklore et nos produits locaux. Et ici, c’est un échange ‘win-win’ : un aéroport, c’est un outil économique, des affaires pourront se conclure plus facilement entre nos deux régions, mais c’est aussi une passerelle culturelle." D’ailleurs, l’inauguration était célébrée sur le tarmac par la 2e chasse à pied de la garde d’Ajaccio, des soldats napoléoniens en costume, même si les fusils, aéroport oblige, n’ont pas pu être du voyage.