Les cimetières de Quévy seront bientôt plus verts. Afin de faciliter leur entretien et permettre à la nature de reprendre ses droits, la majorité PS-MR+ a décidé de lancer un vaste plan de verdurisation et d’ensemencement. Les 11 cimetières de l’entité seront in fine concernés. Mais le travail sera d’abord entrepris dès cette année à Quévy-le-Grand, à Genly et à Asquillies.

Ne devient pas plus vert qui veut. Le travail de verdurisation nécessite en effet un certain savoir-faire, de la patience et une importance dose de communication. Car les changements opérés dans ces lieux de recueillement ne sont pas toujours bien perçus. "Une campagne de communication sera menée à l’attention de la population afin que chacun comprenne les tenants et aboutissants de ce projet", promet Muriel Cochez (MR+), échevine.

"Dans un premier temps, les allées pourraient donner l’impression d’être totalement laissées à l’abandon. Ce ne sera pas le cas. Il faudra simplement prendre patience pour que la nature reprenne du terrain. C’est cependant un travail que nous ne mènerons qu’après la Toussaint, après une période où les cimetières sont très fréquentés donc." Les premiers résultats ne devraient être visibles qu’en début d’année 2021.

Aujourd’hui, Quévy ne dispose d’aucun cimetière « vert ». La commune rurale a cependant souhaité emboiter le pas à d’autres, par exemple Mons ou Quiévrain. "C’est quelque chose qui se fait déjà beaucoup dans d’autres pays, notamment dans la culture anglosaxonne. Cela rend les cimetières plus accueillants et cela facile leur entretien, plus difficile encore depuis l’interdiction d’utiliser des produits phyto."

Dans sa démarche, l’échevine pourra compter sur les précieux conseils du parc naturel des Hauts-Pays ou de l’asbl Adalia. "Cela ne se fera pas en un claquement de doigts. Il faudra procéder par étape mais nous espérons pouvoir avancer rapidement. Nous veillerons dans tous les cas à ce que tous les cimetières restent accessibles aux personnes à mobilité réduite. Il est vrai que l’enherbement rend les déplacements parfois moins aisés."

Si la verdurisation des cimetières est désormais acté, deux autres projets doivent encore être discutés au sein de la majorité : l’aménagement d’une parcelle des étoiles et la création d’emplacements dédiés aux petits animaux domestiques.