binche

Le carnaval de Binche est un événement festif hors du commun. Pendant trois jours, des milliers de personnes communient dans la joie. C’est aussi l’occasion de passer un bon moment en famille. Pour que tout cela soit possible, il faut pouvoir assurer une sécurité infaillible. De nombreuses dispositions ont été prises pour atteindre cet objectif.

Dans les night-shops par exemple, la vente d’alcool supérieur à 15° et de récipients en verre sera strictement interdite.

De plus, 430 policiers seront mobilisés durant les trois jours gras. Les agents de la Zone de Police Anderlues-Binche pourront compter sur des renforts du Fédéral et des zones avoisinantes. 32 sapeurs-pompiers seront également sur le pied de guerre.

Mais la grande nouveauté de ce carnaval, ce sont les caméras de surveillance. Le dispositif a été inauguré il y a peu et va connaître son baptême du feu avec le plus grand événement binchois.

"C’était une demande récurrente de la population et également des forces de police", indique la Ville. "Ce dispositif agit sur deux niveaux majeurs : il fournit des informations objectives aux enquêteurs suite à des faits de vol ou de violence et, d’autre part, offre un sentiment de sécurité aux citoyens."

La police aura donc des yeux supplémentaires dans les endroits les plus fréquentés du centre-ville : Grand-Place, avenue Charles Deliège, rue de la Gaieté, rue de Robiano et rue Louis Buisseret.

Pour ceux qui craignent l’intrusion de Big Brother, la Ville indique que les images pourront être conservées et consultées endéans un délai de 30 jours. De plus, le dispositif respecte les conditions légales sur la protection de la vie privée. Et chaque zone surveillée sera annoncée par un panneau informatif.