Hainaut

La ville explique qu'une rencontre entre les services et l'entreprise est prévue dans les prochains jours.

Une fois n’est pas coutume, l’activité chimique de l’usine Yara, située rue de la Carbo à Tertre, suscite le débat. Ces derniers jours, une photo a priori retouchée a refait surface sur la toile. Il n’en fallait pas plus que pour les commentaires s’accumulent, certains riverains restants convaincus que leur santé est en jeu.

Sur ladite photo, on aperçoit un important et épais nuage de fumée orange, comme déjà aperçu à plusieurs reprises sur et aux alentours du site. Un nuage qui est généralement la conséquence d’une procédure d’arrêt d’urgence. Cela avait déjà été le cas depuis l’atelier d’acide nitrique, ou plus récemment, au niveau d’une cheminée de l’unité de granulation d’engrais.

Toujours est-il que la ville de Saint-Ghislain a décidé de réagir officiellement. "Nous avons été interpellés par différents partages d’une photo concernant des émissions de fumées orange dégagées par Yara. Selon les informations reçues par l’entreprise, celle-ci date de 2018 et correspond à un incident déjà expliqué et investigué par des services compétents", explique-t-on du côté de la ville.

"De plus, il ressort que ce cliché a visiblement été retrouché pour rendre les émissions de fumées plus impressionnantes. Le bourgmestre a d’ores et déjà convenu d’un rendez-vous avec Yara pour faire le point sur les mesures de sécurité mises en place depuis les derniers incidents. Yara s’est engagé à toute mettre en œuvre pour éviter les rejets dans l’atmosphères et reste à l’écoute des citoyens."

Pas sûr cependant que les inquiétudes soient apaisées. Si certains riverains nuancent et rappellent que l’usine est implantée sur le territoire saint-ghislainois depuis de très longues années, d’autres se montrent toujours plus sceptiques quant à la composition des fumées dégagées, toujours décrites comme non-toxiques par l’usine, et à leur impact éventuel sur la santé.