Ce sont les pages sportives du quotidien français "La Voix du Nord" qui ont lancé l’information ce mercredi : Lille pourrait accueillir le grand départ du Tour de France 2014, et la ligne d’arrivée d’une étape pourrait être tracée à Ypres. Pour la première étape probablement. Pour lancer cette information, le quotidien s’est basé sur les confidences d’un ancien directeur sportif, Jos Braeckevelt, lors d’une remise de trophées sportifs en Flandre occidentale. Lille se retrouve avec la casquette de favori, au détriment de Barcelone et de Florence.

Du coup, du côté de l’entité de Comines-Warneton, qui a connu un passage de coureurs à Warneton il y a une dizaine d’années, on rêve d’un passage des coureurs, d’autant plus qu’une arrivée serait dessinée en Flandre occidentale - il y a 80 % de chance selon Jos Braeckevelt - et à Ypres en particulier. Amoureux de la "Petite reine" et ancien organisateur de la "Flèche picarde", le bourgmestre Gilbert Deleu y compte bien. "Je connais suffisamment de monde dans le cyclisme en Flandre et en France pour essayer de faire en sorte que les coureurs passent par Comines-Warneton. L’entité est une terre de cyclisme, et il n’y a pas eu que Frank Vandenbroucke. Et puis, sur l’entité, la relève est assurée." Avec les "Castrique" notamment. Gilbert Deleu n’était pas au courant de ce qui est plus qu’une rumeur maintenant. Lors de la conversation, il a d’ailleurs fait le lien avec un triple coup de fil : "Un ami avec qui je mange parfois m’a invité à une rencontre ce jeudi. Il a insisté mais je n’ai pas pu y aller Je ne sais pas pourquoi il y avait cette rencontre. En fait, c’est le meilleur ami de Jos Braeckevelt Je vais le rappeler tout de suite Il y a beaucoup de dossiers Interreg qui passent au-dessus de nos têtes, mais là, vous pouvez compter sur moi pour ne pas louper le coche !"