Comme le relaye la RTBF, la police a bouclé les lieux et le trafic ferroviaire a été mis à l'arrêt par Infrabel et la SNCB qui ont arrêté les trains dans les gares voisines. 
Il s'agissait en fait d'une fausse alerte à la bombe. Le périmètre a été levé peu après 9 heures et la circulation devrait reprendre, mais non sans quelques encombres.