Un an après les premières manifestations, le mouvement va tenter de mobiliser les foules.

Un an après la naissance et les premières manifestations des Gilets Jaunes en Belgique, que reste-t-il du mouvement ? Ce vendredi soir, ce dernier testera sa capacité à mobiliser les foules en organisant un nouveau grand rassemblement sur le parking de l’autoroute de Strépy-Thieu. Une opération de blocage devrait être organisée mais pour l’heure, difficile d’en savoir plus.

Toujours est-il que si le mouvement est bien suivi, un impact sur la circulation pourrait être constaté. L’an dernier, à cette période, les manifestants avaient souhaité marquer le coup en organisant des barrages filtrants sur le site de Feluy : les véhicules privés pouvaient circuler tandis que les gilets jaunes se mobilisaient pour bloquer les camions qui tentaient de pénétrer dans le zoning.

Un an plus tard, le mouvement n’est pas éteint mais les actions sont particulièrement dispersées et, il faut bien l’admettre, ne réunissent plus comme antan. L’action de ce vendredi soir, prévue à 19 heures sur le parking autoroutier dans le sens Liège-Mons permettra-t-il d’inverser la tendance ? Impossible à dire à cette heure. De leur côté, les gilets jaunes précisent qu’un plan B est prévu en cas de souci avec la police, notamment.

On se souviendra en effet de certains affrontements entre manifestants et policiers. Des affrontements parfois particulièrement musclés, qui avaient donné lieu à de tristes scènes. À plusieurs reprises, les forces de l'ordre étaient intervenues en nombre, équipées de boucliers et d'autopompes notamment.