Hainaut

Celui qui est appelé par tous Rino a tiré deux balles en direction de son ex. Celle-ci a succombé à ses blessures sur place, lors de la fête des voisins. L'ancien échevin Jacobéus a été blessé. Il témoigne...

C'est un véritable drame qui s'est joué ce vendredi soir à Chapelle-lez-Herlaimont. En pleine fête des voisins organisée par la Ruche Chapelloise sur le site Rosa Parks, rue des Bleuets, une dame a été sauvagement tuée par balle.

Selon les informations de la DH, les faits se sont déroulés vers 22 heures, alors que la soirée battait son plein. Un homme, qui s'avère être le tenancier du café Le Postillon, était présent sur place pour boire un verre. Son ex-femme aussi. Mais le ton est rapidement monté entre eux. Jusqu'à ce que l'ex-mari ne commette l'irréparable.

Une balle perdue a quant à elle touché Alain Jacobeus, un ex-échevin de Chapelle-lez-Herlaimont qui se trouvait à proximité de la victime. Ce dernier a été touché à l'épaule. Il a été emmené à l'hôpital pour se faire soigner ses blessures. Heureusement, Alain Jacobeus s'en sort bien. Il a pu regagner son domicile plus tard dans la nuit. Il nous raconte les faits. "Juste avant, je buvais justement un verre avec l'auteur des coups de feu que tout le monde nomme Rino. Puis, lorsqu'il a vu que son ex allait partir, il s'est dirigé vers elle. Il l'a houspillée, l'a bousculée violemment...A un moment, ils sont arrivés à ma hauteur. Il y avait comme une bagarre. J'ai entendu deux détonations. Je n'ai jamais cru qu'il s'agissait de coups de feu"

Alors qu'il avait donc été touché par une balle perdue, l'ancien échevin ne s'est pas rendu compte tout de suite qu'il avait été blessé. "C'était la panique. Les gens criaient. Il y avait encore une cinquantaine de personnes. Elle avait le visage et le thorax remplis de sang. Les secours ont tenté de la ranimer. En vain...Ce n'est qu'à un moment que l'ami avec lequel je me trouvais m'a demandé ce que j'avais. Ma chemise était, en effet, trouée. J'ai ensuite été emmené à l'hôpital."

Selon l'ancien échevin, la fête se déroulait dans un ambiance bon enfant: "Personne n'était ivre. Les gens étaient venus pour la musique et passer un bon moment ensemble."

Le couple était séparé depuis peu. Visiblement, Isabelle avait déjà voulu quitter l'auteur des coups de feu à plusieurs reprises avant cette dernière séparation. Il nous revient également qu'elle avait déjà averti la police de faits de violence de la part de son ex à son égard. Depuis la séparation, Isabelle avait souvent été ennuyée par Rino lors de fêtes. Elle aurait également prévenu qu'il avait acheté une arme...La victime avait une fille et une petite-fille.

L'auteur des coups de feu a quant à lui été arrêté par la police quelques instants après être passé à l'acte. Le parquet de Charleroi a été avisé des faits.