Hainaut

Dès septembre 2019, une nouvelle ligne de bus Tec va ouvrir, pour relier la Botte à Mons (ligne 129 "Chimay-Mons"), et ses hautes écoles et universités. "L’objectif, c’était de pouvoir faire aller et revenir des étudiants tous les jours, pour éviter aux parents d’ici de devoir leur payer un kot", explique Tanguy Dardenne (Bouge), conseiller communal à Chimay, qui avait lancé le dossier en 2014 alors qu’il était échevin.

Les horaires sont encore à définir

Au prix habituel des Tec, service régulier, ce nouveau bus sera opéré par les autobus Léonard, du groupe Kéolis. "Nous venons de recevoir l’accord de principe du Tec Charleroi, les horaires précis doivent encore être définis, nous aurons des réunions à ce sujet dans les semaines à venir, mais on s’oriente vers un support des horaires de cours, typiquement un aller vers Mons à 8 heures et un retour dans la Botte vers 17 ou 18 heures", précise Philippe Brioir, responsable d’exploitation chez Kéolis.

Un ramassage sera effectué dans plusieurs villages de Momignies, à Chimay, avec un arrêt à Rance, à Sivry puis à Beaumont, avant de partir en ligne droite vers Mons. "C’est un bus Tec comme tous les autres, avec la simple spécificité que pour le confort et la sécurité, il n’y aura pas de places debout ; on est plutôt sur un autocar avec des sièges et des ceintures", ajoute Philippe Brioir.

Le projet est sur la table depuis 2014. "Les grandes difficultés qu’on avait rencontrées, alors qu’on portait le dossier devant plusieurs ministres avec l’appui notamment de Mobilisem, c’est qu’on traverse le territoire du Tec Hainaut, puis du Tec Charleroi, avant de revenir sur le Tec Hainaut. Et quand il a fallu savoir qui allait payer, ça a cessé d’avancer", explique encore Tanguy Dardenne. "Mais là, c’est bon, l’accord de principe est donné, et ce sera lancé dès septembre pour la rentrée."