Fleurus

Après des longs mois de travaux, la maison de repos des Templiers peut disposer d’une toute nouvelle cuisine. Un projet important qui était devenu une nécessité. "On devait respecter les nouvelles normes de l’Afsca, chargée de vérifier la propreté des cuisines", précise Olivier Henry (PS), le président du CPAS.

Un matériel utilisé depuis 1993

Avec le temps , le matériel s’use. Depuis la mise en place de l’ancienne structure, en 1993, la cuisine n’a eu de cesse de fonctionner pour servir les 120 pensionnaires de la maison de repos. Malheureusement, elle ne permettait plus au personnel de travailler dans des conditions optimales. "Un audit interne, réalisé à l’initiative du CPAS, a déterminé la rénovation de cette partie des Templiers. C’est un chantier qui a pris du temps. Il a perturbé la distribution des repas à domicile, notamment."

Aujourd’hui, le personnel peut compter sur un outil flambant neuf. Une cuisine fonctionnelle qui répond à tous les besoins. Elle a été rénovée du sol au plafond, avec l’arrivée d’électroménagers modernes.

Une plus grande sécurité alimentaire

La maison de repos dispose également désormais d’une chambre froide. Cette nouvelle mouture garantit donc une plus grande sécurité alimentaire pour les personnes qui fréquentent l’endroit. "La nouvelle cuisine augmentera la fréquence des repas à domicile, précise le président du CPAS. Cette dernière a chuté peu à peu. Maintenant, nous pouvons proposer des repas froids, avec des légumes et des produits frais. Ce qui répondra à une demande des amateurs."

Le tout a été rendu possible grâce à un investissement de 500 000 euros, dont la moitié a été subsidiée par la Région wallonne.

Une bonne nouvelle pour le personnel et les pensionnaires de la maison de repos.