Quatre communes de Wallonie Picarde ont décidé d’unir leurs moyens humains et techniques dans le cadre de la nécessaire désaffection des anciennes tombes

Parmi les 3500 cimetières communaux dont la gestion est du ressort de la Région Wallonne (SPW), nombreux sont ceux qui arrivent à saturation. C’est le cas à Frasnes-lez-Buissenal où des campagnes d’exhumation sont en cours afin de libérer de la place en vue de procéder à de nouvelles inhumations.

Lourdes et fastidieuses, ces opérations nécessitent d’importants moyens humains et techniques. C’est la raison pour laquelle plusieurs communes de Wallonie Picarde ont décidé de s’associer et de mutualiser leurs moyens pour effectuer ce travail de désaffectation de sépultures supervisé par Xavier Deflorenne, expert du SPW en matière de patrimoine funéraire.

Les autorités frasnoises ont saisi la balle au bond en invitant trois autres communes (Lessines, Ellezelles et Comines-Warneton) à participer à cette première en Wallonie. Au total, une vingtaine de fossoyeurs provenant des quatre entités partenaires ont entamé ce matin, dans le cimetière du village de Frasnes-lez-Buissenal, la désaffectation d’une vingtaine de tombes et le placement des restes humains dans l’ossuaire communal.

Cette collaboration en amènera beaucoup d’autres dans les prochaines années. La commune de Frasnes a pour objectif de réitérer ces opérations dans les 17 autres cimetières de l’entité qui arrivent également à saturation. Cela permettra d’envisager des réaménagements conséquents dans le futur

En accord avec le SPW, il est prévu d’élargir certaines allées et de végétaliser des allées secondaires tout en implantant de nouvelles structures qui permettront de répondre à toutes les demandes telle que les cavernes...

B.D