Sabrina Dupriez, la directrice de l’école communale Le Grand Vivier , de Chièvres, avait ce projet pédagogique en tête depuis quelques années déjà.

Et dès la rentrée prochaine, elle pourra proposer un projet pédagogique alternatif, une éducation nouvelle qui s’inspire de la méthode Freinet.

La maison des enfants

"Cette pédagogie a été créée par Charles Pepinster, inspecteur cantonal honoraire et docteur en sciences de l’éducation", explique Sabrina Dupriez. "Il y a 23 ans, il a créé la maison des Enfants à Buzet. Cette pédagogie est simple : elle favorise le projet de l’enfant en apportant quelques modifications par rapport à l’enseignement traditionnel." C’est ainsi que les notes sont bannies.

"Cela permet d’éviter la compétition entre les élèves et surtout de développer la coopération entre eux. Cela met en avant certaines valeurs comme l’estime de soi, la créativité. Mais l’évaluation va tout de même rester. Sous forme de portfolio qui se veut être surtout une source d’encouragement pour l’élève."

La pédagogie du chef-d’œuvre

La 6e primaire sera le couronnement de cet apprentissage. "On parle alors de la pédagogie du chef-d’œuvre. Les élèves auront alors un travail à préparer pour la fin de l’année. Ils recevront toute une série de contraintes pédagogiques de la part de l’enseignant, ce qui leur donnera un canevas. En fin d’année, l’élève devrait être capable de présenter durant deux heures son projet final."

Cet aboutissement aura été développé tout au long de son parcours scolaire. "Dès la maternelle, on insistera sur cette manière de travailler. Cela débutera par de plus petits projets, évidemment, mais l’enfant sera amené à prendre de plus en plus la parole."

Cette nouvelle méthode d’enseignement n’est possible que grâce à la bonne volonté du PO de l’école mais aussi du bourgmestre et de l’échevine de l’Enseignement. "Sans oublier mes instituteurs, évidemment, qui sont emballés par le projet. On se voit même les samedis pour développer ce système de coopération afin que les enfants soient plus créatifs."

Bientôt, Sabrina Dupriez rencontrera les parents des élèves. "Nous organisons aussi des portes ouvertes les 28 mai et 25 juin de 13h à 18h."