Phénix : l’image est là, simple et efficace, pour parler des travaux de rénovation de l’ensemble de la ville basse, à Charleroi. Mais, à proprement parler, il y existe plusieurs morceaux à ce phénix, comme autant de pièces d’un puzzle urbain qui s’est institué jusqu’ici sans vraiment de cohérence. Or le maître mot de la majorité, et de son échevin du Développement stratégique, Eric Massin (PS), en particulier, c’est bien de rendre une cohérence à cet ensemble contenu entre la gare et la rue de la Montagne.

Le mot d’ordre avait donc été passé auprès des auteurs de projets, architectes et autres, qui souhaitaient laisser leur talent s’exprimer sur cette zone pour façonner le nouveau visage de Charleroi. Car c’est aussi cela, un plan comme Phénix : une course contre-la-montre. Il ne suffit pas d’avoir reçu l’aval de la Région pour ces fonds européens Feder, encore faut-il les investir dans un délai imparti : 18 mois à dater de la notification d’accorder les crédits.

Dès lors, tous les projets relatifs à ces subventions doivent être impérativement terminés pour juin 2012 (réception provisoire). Autant dire que le calendrier imposé nécessitait des actes administratifs rapides. Aussi, sur les huit volets/fiches que comporte Phénix, quatre viennent de passer un cap vers la concrétisation, celui de la désignation de l’auteur de projet.

Les esquisses de la nouvelle place de la Digue (ci-dessous) et des abords de la Sambre sont d’ailleurs toutes fraîches. Et, si elles peuvent encore être améliorées, le collège semble satisfait de leur originalité architecturale et de leur qualité d’intégration des différentes fonc- tions des lieux.

Côté Sambre, l’ex-bâtiment de la BNB devient le pôle des Arts, directement accessible de la gare grâce à une nouvelle passerelle, et la place de la Digue se transforme en Halles où les marchés de la place Albert Ier seront transférés. Sur ces volets 3, 4, 5 et 8, les premiers coups de pioches sont prévus fin 2010, début 2011 au plus tard.

Rappelons que, sur le premier volet, redynamisation ville basse, les travaux commenceront en novembre, décembre de cette année.