Saint Marcellin a, enfin, retrouvé son église ce mardi

L.P.

Emotion ce mardi dans la petite église de St-Marcellin à Chokier (Flémalle). La statue de saint Marcellin, un bois polychrome de la première moitié du XVIe siècle, qui avait été volée en juin 2000 par la bande de pilleurs d'église, rentrait à la maison.

Ramenée par deux policiers fédéraux MM. Dorao et Mathonet, sur instruction de la juge Mme Coelst, la statue qui avait été saisie chez un antiquaire liégeois a été accueillie par le doyen de Flémalle, Mathias Schmetz, entouré des membres de la fabrique d'Eglise que préside M.Joseph Godelaine, de Mme Pirlet, échevin de Flémalle ayant les cultes dans ses attributions, de Mme Marylène Laffineur, responsable du service de presse du diocèse, et de plusieurs paroissiens et paroissiennes. Bien emballée, la statue a été transportée depuis la voiture des policiers jusqu'à l'autel de l'église.

L'émotion était palpable dans l'assemblée lorsque la tête est apparue, déballée par le doyen. Ce fut ensuite la stupeur. En effet saint Marcellin a bien changé depuis son départ. Il lui manque une main, il a été entièrement repeint et patiné à l'ancienne. L'état dans lequel se trouve le socle n'a pas permis de remettre la statue à sa place.

Avant cela, elle devra subir une restauration et entre-temps sera abritée au presbytère. C'est ce qu'a déclaré le doyen Mathias Schmetz qui a remercié la police fédérale liégeoise pour la manière dont l'enquête a été conduite. C'est avec un peu d'amertume que l'on a de nouveau accroché la photographie encadrée qui remplace la statue depuis l'an dernier.

Cette statue est toujours officiellement propriété de l'antiquaire chez qui elle avait été découverte et donc toujours sous saisie jusqu'à la fin de l'enquête. Mais on peut espérer que, compte tenu de la personnalité de l'antiquaire en question qui continue à affirmer sa bonne foi dans cette affaire, saint Marcellin ne quittera plus l'église qui était la sienne depuis plusieurs siècles.

© La Libre Belgique 2001