Un "palais opéra" à Saint-Léonard !

C’est avec impatience qu’on attendait une décision des responsables de l’Opéra royal de Wallonie (ORW) concernant le futur déménagement de ses activités. Grand projet culturel soutenu par le collège communal liégeois, la rénovation du bâtiment de l’ancien Théâtre royal est sur les rails depuis l’octroi d’importants fonds européens en mai 2008.

Un "palais opéra" à Saint-Léonard !
©D.R.
Bruno Boutsen

C’est avec impatience qu’on attendait une décision des responsables de l’Opéra royal de Wallonie (ORW) concernant le futur déménagement de ses activités. Grand projet culturel soutenu par le collège communal liégeois, la rénovation du bâtiment de l’ancien Théâtre royal est sur les rails depuis l’octroi d’importants fonds européens en mai 2008. Une intervention Feder de 11 millions d’euros, laquelle s’ajoute à des subsides régionaux de 13 millions, pour un chantier imposant dont le montant total est estimé à près de 27 millions d’euros. Le dossier d’adjudication étant ficelé, le début du chantier, d’une durée fixée à 18 mois, est prévu en juin. "À cette période de travaux, il faut ajouter une phase de test avant de pouvoir réintégrer le nouvel Opéra pour la saison 2011-2012", précise Steffano Mazzonis, le directeur général de l’ORW.

La question de trouver un lieu de remplacement, destiné à accueillir les activités de l’ORW durant cette période transitoire, s’est donc posée avec acuité aux responsables de cette institution culturelle majeure. Après avoir exploré plusieurs pistes, dont un éventuel déménagement au Manège de la caserne Fonck, lui-même rénové, ainsi que sur le site de la Fabrik de Herstal, ces derniers ont présenté ce lundi une solution de dernière minute. Une solution pour le moins surprenante puisqu’elle consiste en l’installation de l’Opéra dans une structure sur mesure située sur l’esplanade Saint-Léonard. Une solution temporaire sortie du chapeau de Stefano Mazzonis et qui a été adoptée à l’unanimité par le conseil d’administration de l’ORW, présidé par le bourgmestre PS de Liège, Willy Demeyer. Pour ce dernier, "cette solution présente beaucoup d’avantages même si elle causera sûrement quelques petits désagréments". Et le maïeur liégeois d’évoquer les contraintes que l’installation d’une telle structure peut avoir pour les riverains mais aussi le réel "plus" qu’elle peut apporter au quartier.

Semblable au PalaFenice

C’est que cette structure, bien qu’à vocation temporaire, n’en demeure pas moins impressionnante. Il doit en effet s’agir d’un grand chapiteau de 70 mètres sur 35 et d’une hauteur de 13 mètres, semblable au PalaFenice de Venise qui a abrité durant dix ans la programmation de La Fenice. Les éléments intérieurs seront ceux du PalaFenice tandis que la structure extérieure, en forme de dos-d’âne et consistant en une couverture rectiligne et noire, sera adaptée à Liège. Notons également que le plateau de la scène sera agrandi (25 X 16 mètres) et que la capacité d’accueil (1100 places) sera légèrement supérieure à celle de l’actuel ORW. Quant à l’acoustique et à la visibilité, Stefano Mazzonis se veut rassurant auprès des spectateurs et estime qu’elles seront "excellentes, meilleures même que dans le bâtiment actuel". Le coût global d’achat et d’installation de cette structure provisoire est de 900000 euros, subsidiés en partie par la Communauté française. Le montage sera entamé au mois de mai et l’ORW "new-look" devrait accueillir les traditionnels "concerts d’été" en août prochain.