Honneur au père de l’évolution à Liège

C’est un double anniversaire qu’ont décidé de célébrer plusieurs acteurs culturels liégeois du 15 mai au 15 novembre 2009, à savoir celui du bicentenaire de la naissance du naturaliste anglais Charles Darwin et celui des 150 ans de la publication de son célèbre ouvrage intitulé "L’origine des espèces par sélection naturelle". Une double occasion que l’Université de Liège, entre autres, a décidé de saisir afin de mettre à l’honneur cet éminent savant qui a révolutionné notre conception de l’origine des espèces et de la position de l’homme au sein du règne animal.

B.B.

C’est un double anniversaire qu’ont décidé de célébrer plusieurs acteurs culturels liégeois du 15 mai au 15 novembre 2009, à savoir celui du bicentenaire de la naissance du naturaliste anglais Charles Darwin et celui des 150 ans de la publication de son célèbre ouvrage intitulé "L’origine des espèces par sélection naturelle". Une double occasion que l’Université de Liège, entre autres, a décidé de saisir afin de mettre à l’honneur cet éminent savant qui a révolutionné notre conception de l’origine des espèces et de la position de l’homme au sein du règne animal.

Un vaste et ambitieux programme a ainsi été mis sur pied par les différents opérateurs culturels concernés que sont l’ULg, l’Aquarium-Museum, l’Embarcadère du Savoir et le Préhistosite de Ramioul. C’est l’Institut de zoologie de l’ULg, situé quai Van Beneden du nom de son fondateur, lequel était d’ailleurs un darwinien convaincu au contraire de son père, qui accueille deux des trois expositions prévues dans le cadre de cette année "Darwin 2009" en pays de Liège.

La première de celles-ci, intégrée au Musée d’histoire naturelle, propose de (re)découvrir "Darwin, sa vie et son œuvre" à travers un parcours comprenant quatre volets dont le premier, imaginé par Patrick Tort de l’Institut Charles Darwin International, est consacré à l’itinéraire du célèbre scientifique. Ensuite, les visiteurs pourront admirer un aperçu du "Laboratoire naturel de Darwin" installé dans les îles Galapagos, là même où il a relevé toute une série d’indices servant à l’élaboration de sa théorie de l’évolution. Les troisième et quatrième volets sont pour leur part consacrés à ce qu’on peut appeler l’"effet Darwin" et abordent l’influence de son œuvre dans le monde scientifique liégeois.

La deuxième exposition abritée par l’ULg aborde quant à elle le thème de la "Diversité des primates", dont l’être humain fait partie, et permettra au public de découvrir les différentes espèces de singes peuplant la planète. Une diversité qui se marque tant dans la répartition géographique ou les caractéristiques que dans les modes de communication ou les structures sociales. Pédagogique et interactif, ce parcours conçu par l’Unité de biologie du comportement de l’ULg se veut aussi interpellant sur le sort réservé aux primates non-humains à travers le monde. Mêlant savoir scientifique et artistique, l’exposition des œuvres du biologiste et artiste anglais Jonathan Kingdon est significative. Inédite en Belgique, elle dépeint les singes qu’il a observés durant de nombreuses années dans son Afrique natale et illustre ainsi le processus d’évolution.

On s’en voudrait de ne pas évoquer la troisième exposition, intitulée "Le propre de l’homme ?" et sise au sein de la grotte de Ramioul, consistant en une plongée au cœur des questions existentielles. Un parcours souterrain et initiatique mêlant science et art puisqu’il est agrémenté des œuvres de l’artiste contemporain Werner Moron et des réflexions du préhistorien de l’ULg Marcel Otte sur ce qui fait au juste le propre de l’homme.

Sur le même sujet