Le chancre d’Ogeo Fund

Ogeo Fund, c’est le fonds de pension créé en 2008 par l’intercommunale liégeoise Tecteo. Pour rappel : dans ses éditions d’hier, "La Libre" dévoilait le rapport d’un réviseur laissant entendre que les fonds propres d’Ogeo seraient dans le rouge à concurrence de 209 millions d’euros.PDF: Le rapport sur les comptes annuels d'Ogeo Fund

Frédéric Chardon

Ogeo Fund, c’est le fonds de pension créé en 2008 par l’intercommunale liégeoise Tecteo. Pour rappel : dans ses éditions d’hier, "La Libre" dévoilait le rapport d’un réviseur laissant entendre que les fonds propres d’Ogeo seraient dans le rouge à concurrence de 209 millions d’euros.

Au-delà de ces éléments comptables, il nous revient qu’Ogeo Fund laisse à l’abandon un hôtel de maître en sa possession situé au numéro 46 du très chic boulevard Piercot. Cet immeuble d’une valeur de 500.000 à 600.000 euros appartenait initialement à la Province de Liège : à l’époque, une haute école y était située. Mais lors du départ de cet établissement scolaire, la Province a décidé de revendre le bâtiment.

Il y a trois ans environ, l’ancienne ASBL fonds de pension de Tecteo (ex-ALE) avait racheté l’ensemble conformément aux prix du marché de l’époque, nous dit-on. Aujourd’hui, l’hôtel de maître appartient donc à Ogeo Fund qui a succédé à l’ASBL de Tecteo.

Mais, voilà, Ogeo Fund n’en fait rien du tout, laissant ce bâtiment décrépir petit à petit en plein cœur de la Cité ardente. En outre, d’un point de vue économique, on peut s’interroger sur la non-rentabilisation de cet immeuble pour Ogeo Fund qui semble pourtant en difficulté financière. "Il est vrai que nous n’avons pas placé la restauration de ce bâtiment parmi nos priorités, reconnaît Marc Beyens, directeur d’Ogeo Fund. Mais un architecte a été désigné pour effectuer les travaux nécessaires à la restauration. Ce bâtiment était déjà en mauvais état à la base mais il a en effet dû perdre un peu de valeur."

À ce jour, l’avenir du n° 46 du boulevard Piercot n’est toujours pas fixé. Deux solutions : soit Ogeo le revend ou le met en location; soit le fonds de pension déménage de la place Saint-Jacques et en fait sa vitrine de prestige.

À cet égard, selon nos informations, les membres du conseil d’administration d’Ogeo auraient marqué leur préférence pour l’hypothèse "de prestige", tandis que les gestionnaires préféreraient la seconde solution, plus raisonnable.

Enfin, la direction d’Ogeo Fund aurait tenté de dispenser la filiale de Tecteo du paiement du précompte immobilier pour ce bâtiment inoccupé, mais apparemment sans succès pour l’instant.