Accord équilibré pour les syndicats

Au terme de longues heures de négociations jeudi soir, un accord avait été dégagé par la FGTB (Marc Goblet, Joël Thone) et le directeur général de Tecteo (Stéphane Moreau) en présence de responsables politiques liégeois. En effet, les maïeurs Willy Demeyer (Liège, PS), Alain Mathot (Seraing, PS) ainsi que les ministres Jean-Claude Marcourt (Région wallonne, Economie, PS) et Michel Daerden (fédéral, Pensions) ont aussi paraphé l’accord. Mais vendredi matin, quelle ne fut la surprise des signataires quand des travailleurs de Tecteo, affiliés de la FGTB, réunis en assemblée générale l’ont rejeté, à mains levées ! Chauffés à blanc par Christine Planus (secrétaire CGSP), ils ont estimé que les propositions, avalisées la veille par les plus hautes instances, ne comportaient pas d’avancées significatives. En effet, à l’exception de la durée de travail qui passe de 36h à 38h sans hausse de salaire, les travailleurs ont obtenu tout ce qu’ils demandaient, selon des sources proches du dossier. Selon le document de l’accord dont \"La Libre\" a eu connaissance, la prime barémique est maintenue alors qu’il était question de l’amputer de 40 % (perte de 250 € par an) et l’augmentation de salaire de 10 % après 20 ans de service est aussi sauvegardée, alors que la proposition initiale la réduisait de 5 %. Plus question de transfert de personnel de Tecteo vers la filiale et l’emploi des statutaires et contractuels est aussi garanti. Pour l’entreprise, c’est un effort supplémentaire d’environ 3 millions d’euros.

Ph. Law.

Au terme de longues heures de négociations jeudi soir, un accord avait été dégagé par la FGTB (Marc Goblet, Joël Thone) et le directeur général de Tecteo (Stéphane Moreau) en présence de responsables politiques liégeois. En effet, les maïeurs Willy Demeyer (Liège, PS), Alain Mathot (Seraing, PS) ainsi que les ministres Jean-Claude Marcourt (Région wallonne, Economie, PS) et Michel Daerden (fédéral, Pensions) ont aussi paraphé l’accord. Mais vendredi matin, quelle ne fut la surprise des signataires quand des travailleurs de Tecteo, affiliés de la FGTB, réunis en assemblée générale l’ont rejeté, à mains levées ! Chauffés à blanc par Christine Planus (secrétaire CGSP), ils ont estimé que les propositions, avalisées la veille par les plus hautes instances, ne comportaient pas d’avancées significatives. En effet, à l’exception de la durée de travail qui passe de 36h à 38h sans hausse de salaire, les travailleurs ont obtenu tout ce qu’ils demandaient, selon des sources proches du dossier. Selon le document de l’accord dont "La Libre" a eu connaissance, la prime barémique est maintenue alors qu’il était question de l’amputer de 40 % (perte de 250 € par an) et l’augmentation de salaire de 10 % après 20 ans de service est aussi sauvegardée, alors que la proposition initiale la réduisait de 5 %. Plus question de transfert de personnel de Tecteo vers la filiale et l’emploi des statutaires et contractuels est aussi garanti. Pour l’entreprise, c’est un effort supplémentaire d’environ 3 millions d’euros. "Nous considérons que c’est un accord équilibré qui doit être soumis au personnel. L’assemblée générale de vendredi s’est passée dans la précipitation, il faut laisser le temps aux travailleurs d’étudier l’accord. Une autre AG aura lieu lundi matin", nous a confié Marc Goblet.