La belle saison des Grignoux

Traditionnellement, les mois d’été ne sont pas de "bons" mois pour les opérateurs cinématographiques mais il semble qu’une fois de plus à Liège, l’ASBL culturelle à finalité sociale - c’est ainsi que la définit son administrateur-délégué Jean-Marie Hermand - "Les Grignoux" tire son épingle du jeu. Ainsi, alors que ce mardi, les vacances d’été se terminent - ou sont déjà terminées depuis longtemps pour certains -, nous avons fait le point avec sa responsable de la communication, Lo Maghuin, sur la saison estivale des Grignoux.

Bruno Boutsen

Traditionnellement, les mois d’été ne sont pas de "bons" mois pour les opérateurs cinématographiques mais il semble qu’une fois de plus à Liège, l’ASBL culturelle à finalité sociale - c’est ainsi que la définit son administrateur-délégué Jean-Marie Hermand - "Les Grignoux" tire son épingle du jeu. Ainsi, alors que ce mardi, les vacances d’été se terminent - ou sont déjà terminées depuis longtemps pour certains -, nous avons fait le point avec sa responsable de la communication, Lo Maghuin, sur la saison estivale des Grignoux.

Et il se fait, selon cette dernière, que le bilan de cet été est pour le moins satisfaisant. Tout d’abord, on peut envisager la fréquentation des salles des trois cinémas gérés par l’ASBL, et particulièrement celles du nouveau complexe du Sauvenière, inauguré en grandes pompes il y a déjà plus de deux ans et qui ne désemplit pas, que du contraire "Après un mois de juillet correct, le mois d’août fut très bon et cela est en partie dû au climat particulièrement pluvieux de ces dernières semaines", affirme ainsi Lo Maghuin.

Autre élément avancé par la responsable de la communication des Grignoux pour expliquer le succès rencontré au Sauvenière : l’arrivée au printemps dernier de la 3D, qui a permis de gonfler encore le public de ce complexe cinématographique du centre-ville. "Le lancement de la 3D dans nos salles avait déjà constitué un succès qui ne s’est pas démenti durant cet été", explique encore Lo Maghuin, qui précise : "La 3D plaît tant aux enfants qu’aux parents".

Mais au fait, comment se fait-il que ce qui est - ou du moins censé être, diront ses détracteurs - une ASBL culturelle à finalité sociale peut s’offrir le luxe de diffuser des films en 3D ? À ce sujet, la chargée de communication des Grignoux tient tout d’abord à préciser que "la 3D, ce n’est qu’une case parmi d’autres dans le cinéma". Elle reconnaît qu’il s’agit en effet d’un investissement conséquent ("il faut passer au numérique et adapter tout l’équipement des salles et des spectateurs") mais que ce dernier est rendu possible tant par une légère augmentation du prix des places que par les multiples collaborations nouées par les Grignoux. Enfin, toujours concernant la 3D, il est prévu que les cinémas "Le Parc" et "Le Churchill" suivent l’exemple visiblement convaincant du Sauvenière et se voient eux aussi équipés d’ici à la fin de cette année.

En outre, ce qui a permis à l’ASBL "Les Grignoux" de passer un bel été, c’est également et sans préjuger du succès rencontré par certains films en 2D sa programmation spécifique consistant cette année encore en des concerts d’été et des séances de cinéma en plein air. Organisées pour la seconde année consécutive, ces dernières ont, aux dires de Lo Maghuin, permis de rameuter au Sauvenière entre 300 et 500 personnes - parmi lesquelles un nouveau public - chaque samedi de juillet et août, et ce même si le succès était plus mitigé au début d’un mois d’août très pluvieux. "Cela permet aussi de remplir une mission culturelle dont n’est pas peu fier", lance Lo Maghuin.

Ce qui est sûr, c’est que l’intention des Grignoux est de poursuivre dans la même voie lors de cette "rentrée" avec notamment la tenue de l’opération Ciné Quartier, initiée par ses soins, dans trois quartiers liégeois que sont Sclessin, les Vennes et Sainte-Marguerite. Mise sur pied dans le cadre de "Liège Métropole Culture 2010", cette opération menée en partenariat avec l’ASBL La Cité s’invente et les associations de quartier renouvelle la formule cinéma en plein air mais en l’intégrant à trois quartiers. Notons que le premier de ces trois rendez-vous festifs et animés se déroulera le 10 septembre prochain et aura pour cadre le stade de Sclessin avec la projection du film de Ken Loach intitulé "Looking for Eric" et mettant en scène l’ancien footballeur Eric Cantona. Tout un programme !