Le petit patrimoine sacré

Il existe dans un hameau de Comblain-au-Pont une charmante chapelle, la chapelle de Mont. Elle renferme une étonnante série de quatre vitraux représentant les symboles de la Résistance (40/45). Consacrée en 1938, elle fait l’objet de la vigilante attention d’une association, l’ASBL "Les amis de la chapelle de Mont". Vers 1985, par manque de prêtre, la chapelle avait cessé d’être utilisée et le culte centré à l’église paroissiale de Comblain-au-Pont. Fermée, la petite chapelle ne tarda pas à se dégrader par manque d’entretien et de chauffage.

Lily Portugaels
Le petit patrimoine sacré

Chronique

Il existe dans un hameau de Comblain-au-Pont une charmante chapelle, la chapelle de Mont. Elle renferme une étonnante série de quatre vitraux représentant les symboles de la Résistance (40/45). Consacrée en 1938, elle fait l’objet de la vigilante attention d’une association, l’ASBL "Les amis de la chapelle de Mont". Vers 1985, par manque de prêtre, la chapelle avait cessé d’être utilisée et le culte centré à l’église paroissiale de Comblain-au-Pont. Fermée, la petite chapelle ne tarda pas à se dégrader par manque d’entretien et de chauffage.

Début 97, un petit groupe de personnes décide de prendre les choses en main et de faire revivre la petite chapelle. Aujourd’hui, "Les amis de la chapelle de Mont" sont constitués en ASBL et, depuis mars 1999, la messe y est célébrée chaque premier dimanche du mois à 11h. Des animations, expositions, conférences y sont régulièrement organisées. La dernière animation en date est la présentation d’une brochure consacrée au petit patrimoine sacré de la commune. (1) Pour ce faire, l’ASBL a reçu le soutien de Qualité -Village -Wallonie qui a pris en charge la coordination et la rédaction de la brochure.

Après deux ans de recherches, ce sont près de 50 croix, 116 potales et 106 représentations religieuses qui ont été inventoriées et détaillées dans un ouvrage comprenant près de 150 pages, 300 illustrations couleurs et huit cartes de localisation. On est étonné du nombre d’éléments ainsi répertoriés. Des éléments que l’on trouve à la croisée des chemins dans les campagnes, comme des croix en bois, des calvaires, une Vierge couronnée, voilée, une Vierge à l’Enfant, un saint ou une sainte, dans des petites niches aménagées dans une façade, un vieux mur ou au-dessus du linteau d’une porte, des petits monuments au bord des routes et des chemins. Tous témoignent de la piété de nos aïeux. Comme l’écrit Jean-François van Zuylen dans l’introduction de la brochure, tous ces signes témoignent de notre culture judéo-chrétienne d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont été érigés pour mettre nos demeures sous la protection de la Vierge ou des saints, pour perpétuer le souvenir d’un événement, un anniversaire, une mort, pour marquer une limite ou une station de chemin de croix.

En participant à cette initiative, Qualité-Village-Wallonie assure, une fois de plus, le rôle qui est le sien depuis 35 ans. C’est-à-dire, fondamentalement, aider à la sauvegarde du patrimoine rural par des méthodes d’éducation permanente. On peut espérer que d’autres villages s’inspirent de l’idée de Comblain-au-Pont pour, eux aussi, faire l’inventaire du petit patrimoine sacré que l’on trouve dans toute la Wallonie. L’ouvrage qui a été subsidié par le Petit Patrimoine Populaire Wallon est mis en vente au prix de 24 euros (frais de port compris pour la Belgique). Le bénéfice de la vente sera exclusivement destiné à de nouvelles opérations de restauration et de promotion du Petit Patrimoine Populaire Wallon.

(1) Rens. et commande : Mme Josée Leclercq au 04/369.10.27.