La direction d'ArcelorMittal toujours séquestrée

La direction du sidérurgiste ArcelorMittal à Liège est séquestrée depuis 24 heures par les organisations syndicales dans ses bureaux du Centre Acier, siège de l'entreprise à Flémalle, à la suite de l'échec des négociations lundi matin.

Rédaction en ligne avec Belga
La direction d'ArcelorMittal toujours séquestrée
©REPORTERS

La direction du sidérurgiste ArcelorMittal à Liège est toujours séquestrée par les organisations syndicales dans ses bureaux du Centre Acier, siège de l'entreprise à Flémalle, à la suite de l'échec des négociations lundi matin.

Les syndicats revendiquent le respect des conventions sur la rémunérations et le maintien des postes.

La direction souligne qu'elle a mis sur la table des avancées importantes pour limiter l'impact social du maintien à l'arrêt de la phase à chaud liégeoise: transfert de près de 95% des travailleurs de la phase à chaud vers les outils encore en fonctionnement; maintien des contrats de 200 des 300 travailleurs temporaires; plan de formation ou encore augmentation du complément patronal sectoriel en cas de chômage économique. "Plus loin que ça, on ne peut pas aller", estime la direction.

Faute d'accord, la direction a dès lors commencé à mettre fin au contrat de certains travailleurs temporaires.