TedxULg ou le safari des idées

Excitant, encourageant, cosmologique ! Les participants sont unanimes lorsqu’ils sortent des conférences Technology, Entertainment and Design (Ted) : "C’est un voyage dans le futur [ ]". L’événement, organisé une à deux fois par an, suit une formule simple. Pendant 3 à 18 minutes, d’illustres invités se succèdent sur scène d’une part pour présenter des nouvelles technologies et des concepts révolutionnaires et d’autre part pour divertir voire ébahir le public. L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton ou le chanteur du groupe rock U2 ont déjà pris part à l’exercice. Le concept a germé dans l’esprit de l’architecte américain Richard Saul Wurman en 1984. "Bienvenue à mon festin", avait-il-lancé lors de la première édition à Monterrey en Californie. 28 ans plus tard, grâce à la licence Tedx, son festin de nouveautés et d’innovation a fait des émules dans plus de 130 pays aussi divers et variés que le Népal, le Honduras ou l’Angola.

Yannick Gody ( st.)

Excitant, encourageant, cosmologique ! Les participants sont unanimes lorsqu’ils sortent des conférences Technology, Entertainment and Design (Ted) : "C’est un voyage dans le futur [ ]". L’événement, organisé une à deux fois par an, suit une formule simple. Pendant 3 à 18 minutes, d’illustres invités se succèdent sur scène d’une part pour présenter des nouvelles technologies et des concepts révolutionnaires et d’autre part pour divertir voire ébahir le public. L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton ou le chanteur du groupe rock U2 ont déjà pris part à l’exercice. Le concept a germé dans l’esprit de l’architecte américain Richard Saul Wurman en 1984. "Bienvenue à mon festin", avait-il-lancé lors de la première édition à Monterrey en Californie. 28 ans plus tard, grâce à la licence Tedx, son festin de nouveautés et d’innovation a fait des émules dans plus de 130 pays aussi divers et variés que le Népal, le Honduras ou l’Angola.

Mariano Sanfilippo vient quant à lui d’achever ses études en ingénieur de gestion aux HEC-Université de Liège. Organiser une conférence Ted à Liège est un projet qui lui tenait à cœur. "J’ai découvert le Ted durant un voyage de quatre mois en Alabama. Je n’oublierai jamais le speech de Bill Gates durant lequel il schématisait la vie d’un animal et la rapprochait de la sienne. C’était brillant et cela m’a donné envie de reproduire l’aventure à Liège". De retour de son voyage, Mariano Sanfilippo s’entoure d’une équipe de bénévoles issus de l’ASBL Entrep’runners dont il fait partie et parvient à décrocher la licence Ted. Mais le plus dur restait à faire : trouver des sponsors. "Au début, on ne nous prenait pas au sérieux. Plusieurs personnes m’ont dit que les délais que nous nous fixions étaient trop courts. D’autres estimaient même que nous allions ridiculiser la Ville de Liège".

En mai dernier, l’Université de Liège lui tendait finalement la main. Depuis lors, l’Agence wallonne des télécommunications (AWT), la Zid card et Liège Expo 2017 ont rejoint le projet et les organisateurs espèrent séduire encore d’autres mécènes.

Le premier événement TedxULg verra donc le jour le samedi 4 août prochain aux HEC. Une quinzaine d’intervenants internationaux abordera des sujets touchant à la science, aux arts et à la finance. Roald Sieberath (Microsoft) a assisté à plusieurs Ted avant de devenir orateur lors du TedxULg. "Il y règne une grande effervescence propice aux contacts informels", témoigne ce dernier.

Des artistes tels que Tony Haven ou Roxane Carlozzi (The Voice Belgium 2012) se produiront entre les conférences. Hélas, cette édition ne sera ouverte qu’à 100 participants. "C’est le quota fixé par Ted mais il monte à 500 puis jusqu’à 10 000 lors des éditions suivantes", précise Mariano Sanfilippo. Lequel, amoureux d’innovation, songe déjà à un Tedx Wallonie et espère en faire "un safari d’idées" qui débouche sur des projets de gros gabarit.