Le 1er mai sera chaud

La task force sidérurgique mise sur pied par le gouvernement wallon n’a pas encore accouché de sa souris que déjà, le président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg doit se demander s’il a bien fait, l’an dernier, de recommander chaleureusement aux électeurs le sémillant ministre PS de l’Economie Jean-Claude Marcourt. Dans la dernière livraison du bulletin "Rouge Métal", Francis Gomez tire à boulets de même couleur sur le Parti socialiste dont la "droitisation", écrit-il, pourrait bien "coûter cher l’an prochain, lors des super-élections". On saura sous peu, le 1er mai, si le schisme des militants est aussi grave qu’en 1988, il y a 25 ans, quand les concessions faites pour le retour des camarades (façon de parler) au gouvernement fédéral valurent, à Liège, un chahut mémorable aux ténors le jour de la Fête du travail. Allô ! Le PTB ? .

La task force sidérurgique mise sur pied par le gouvernement wallon n’a pas encore accouché de sa souris que déjà, le président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg doit se demander s’il a bien fait, l’an dernier, de recommander chaleureusement aux électeurs le sémillant ministre PS de l’Economie Jean-Claude Marcourt. Dans la dernière livraison du bulletin "Rouge Métal", Francis Gomez tire à boulets de même couleur sur le Parti socialiste dont la "droitisation", écrit-il, pourrait bien "coûter cher l’an prochain, lors des super-élections". On saura sous peu, le 1er mai, si le schisme des militants est aussi grave qu’en 1988, il y a 25 ans, quand les concessions faites pour le retour des camarades (façon de parler) au gouvernement fédéral valurent, à Liège, un chahut mémorable aux ténors le jour de la Fête du travail. Allô ! Le PTB ? .

P.V.