La démocratie participative à l’épreuve

Premières interpellations citoyennes sur fond de polémique à Liège.

Bruno Boutsen
La démocratie participative à l’épreuve
©DR

Comme annoncé et déjà beaucoup commenté (voir notre édition du mardi 22 octobre), un événement “historique” s’est produit ce lundi soir lors du Conseil communal de Liège. Ainsi donc, les deux premières interpellations dites citoyennes ont eu lieu et il s’agissait à cet égard de la toute première application en terres liégeoises de cette nouvelle disposition du Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation. Laquelle fut intégrée au sein du nouveau règlement d’ordre intérieur du Conseil communal qui fut adopté en février dernier, non d’ailleurs sans susciter des remous.

De la même manière que ce fut le cas à l’époque ainsi qu’à l’occasion du premier débat en streaming organisé en mai dernier autour du “Projet de Ville 2012-2022”, ce premier essai a fait polémique. Et ce d’ailleurs tant sur le fond que sur la forme… Dès avant la séance, la cheffe de groupe MR Christine Defraigne avait déjà dit tout le mal qu’elle pensait de l’une des interpellations citoyennes mises à l’ordre du jour par le collège. Car en l’absence de mise sur pied d’une commission des requêtes chargée d’examiner leur recevabilité, c’est bel et bien ce dernier qui était souverain.

Les deux interpellations citoyennes étaient très différentes tant par leur contenu que par la qualité de leurs intervenants. Et outre celle relative au traité budgétaire européen qui a fait débat, une autre était l’œuvre de Jean-Pierre Leroi, un avocat liégeois habitant le quartier de Naimette-Xhovémont. Ce dernier s’est fait l’écho des problèmes de mobilité rencontrés depuis plusieurs années au sein de son quartier ainsi que des diverses actions entamées sans succès par les habitants auprès des autorités communales. Directement visé, l’échevin en charge de la Mobilité, à savoir Michel Firket (CDH), a répondu de manière détaillée à ce citoyen lambda venu essuyer les plâtres d’une démocratie participative désormais à l’épreuve à Liège mais sans doute perfectible.