Waremmes: Des élus de Waremme Ensemble jouent la transparence

Bruno Boutsen
Waremmes: Des élus de Waremme Ensemble jouent la transparence
©DR

Ils publient leurs salaires. Il y a peu, la "Gazette" se faisait l’écho d’un changement attendu au sein de l’opposition à Waremme dans la foulée de la désignation récente d’un nouveau chef de file au MR local. Et hier, le cartel Waremme Ensemble dont fait partie ce dernier aux côtés du CDH et d’Ecolo a tenu à réagir à cette volonté qui n’est toutefois pas très claire.

Selon Thierry Bataille, "Waremme Ensemble sera toujours présent en 2018", faisant référence à la prochaine échéance électorale. Une façon de tordre le cou à ceux qui voient le groupe d’opposition, soit huit élus au Conseil communal, se dissoudre. "Un mouvement citoyen", comme il est qualifié par ses membres, qui a aussi évoqué l’affaire Publifin.

Partisan de la transparence, Lionel Henrion a ainsi présenté un tableau reprenant les rémunérations de six conseillers communaux. Lequel reprend celles-ci ainsi que le nombre de réunions auxquelles chaque élu a participé en 2016. Une manière de montrer que "tous les politiciens ne sont pas des profiteurs".

Un élu MR reprend sa liberté

De son côté, Laurent Moor, étiqueté MR, en a profité pour annoncer qu’il siégera comme élu exclusif Waremme Ensemble. Et ce dernier, parlant de "déloyauté" dans le chef du MR vis-à-vis des autres partis, d’évoquer tant la politique fédérale qu’il dit avoir des difficultés à accepter que l’affaire Publifin, comparée par lui au scandale des emplois fictifs de l’ère Chirac à Paris.