Nouvelles liaisons cyclo-piétonnes

Vingt-deux projets en matière de mobilité douce vont être subsidiés en province de Liège.

Lucien Demoulin
Nouvelles liaisons cyclo-piétonnes
©Devoghel

Vingt-deux projets en matière de mobilité douce vont être subsidiés en province de Liège. Ce jeudi, à l’initiative du ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio (CDH), le gouvernement wallon a approuvé l’octroi d’une enveloppe avoisinant les 7,234 millions d’euros pour la concrétisation de nouveaux projets en matière de mobilité douce au sein de 79 communes wallonnes, dont 22 en province de Liège.

Couvrant 75 % du coût total de réalisation de chaque projet, plafonné à 100 000 euros par commune, ces subsides régionaux permettront un investissement, selon les autorités, de près de 17 millions d’euros sur l’ensemble de la Wallonie.

Deux types de projets d’aménagement communaux ont été retenus : l’aménagement d’un ou de plusieurs nouveaux accès au Ravel et la création de nouvelles liaisons entre les zones d’habitation et les pôles d’activités économiques.

Cet appel à projets s’inscrit dans la droite ligne de la volonté du ministre de densifier le réseau de mobilité douce déjà existant, afin de finaliser les chaînons manquants du réseau cyclable. " De 2016 à 2019, ce n’est par ailleurs pas moins de 32 millions d’euros qui ont et seront consacrés à la réalisation de 300 kilomètres de chaînons supplémentaires et à l’amélioration de la qualité du Ravel ", souligne Carlo Di Antonio.

Au sein de notre province, des projets de mobilité douce sur les communes d’Amblève, Ans, Awans, Aywaille, Braives, Bullange, Chaudfontaine, Clavier, Comblain-au-Pont, Geer, Héron, Jalhay, Juprelle, Liège, Nandrin, Neupré, Ouffet, Saint-Georges, Seraing, Spa, Stoumont et Visé seront ainsi subsidiés.

À Liège, l’aménagement d’un cheminement piéton entre la rue Bois Mangon et l’avenue J. Merlot sera ainsi subsidié. À Ans, il s’agira de l’installation de bornes amovibles à l’entrée de chemins de remembrement pour sécuriser la circulation des cyclistes et des piétons.

Enfin, à Spa, une liaison entre la rue de la Géronstrère et le chemin Henrotte sera aménagée tandis qu’à Geer une liaison sécurisée entre le village de Hollogne-sur-Geer et celui de Grand-Axhe sera construite.