Projet immobilier du Château Dossin : le collège remet un avis défavorable

HERMALLE. CHATEAU DOSSIN. Photo Michel Tonneau
HERMALLE. CHATEAU DOSSIN. Photo Michel Tonneau ©TONNEAU

L’exécutif oupéyen s’est positionné, la décision devrait tomber en avril.

Ce lundi, le collège communal d’Oupeye a remis un avis défavorable, à l’unanimité, dans le cadre de l’instruction du dossier de demande de permis d’urbanisme du projet immobilier sur le site du Château Dossin à Hermalle-sous-Argenteau.

Pour rappel, le porteur du projet souhaitait rénover le bâtiment et réaliser quatre immeubles de logements, pour un total de 102 nouveaux appartements. Le Château Dossin et le parc qui l’entoure figurent, depuis novembre 2018, sur la liste de sauvegarde du patrimoine de la Région wallonne. Il a été racheté à ses propriétaires en 2016 et fait l’objet d’une demande de permis d’urbanisme.

Cet avis collégial a été pris en tenant compte notamment des orientations urbanistiques adoptées par la commune pour le réaménagement global de la zone. Il sera transmis au fonctionnaire délégué de la Région wallonne qui émettra à son tour un avis sur l’octroi ou non du dossier.

769 réclamations

La procédure d’enquête publique relative au projet actuel s’était clôturée le 11 janvier dernier. 769 réclamations et remarques avaient été reçues. Parmi les remarques émises, figurait celle des membres de l’ASBL Aresno-Patrimoine, qui estimaient que "le projet urbanistique proposé serait catastrophique au niveau patrimonial".

À l’issue de cette procédure d’enquête publique, le collège communal devait émettre un avis sur le projet, qui est donc défavorable. "La mobilisation de la population de Hermalle et de Visé a été forte dans ce dossier. Nous avons pris le temps d’analyser les remarques. Notre avis ne constitue pas la décision définitive sur le projet mais veut faire entendre l’importance du développement d’une vision cohérente, concertée et respectueuse de l’environnement pour l’avenir de Hermalle", précise Paul Ernoux (CDH), échevin en charge de l’urbanisme.

La décision finale reviendra à la commune début avril. "Hermalle est un village qui suscite de nombreux projets et nous en sommes fiers. Le collège est conscient de ses responsabilités en matière de cohérence urbanistique. L’avis que nous remettons aujourd’hui se base sur l’ensemble des avis objectifs émis par les instances compétentes", explique Serge Fillot (PS), bourgmestre.