Liège : les listes PTB sont fin prêtes pour les élections

Objectif du PTB : placer trois députés issus de la province au Fédéral et à la Région.

Lucien Demoulin
Liège : les listes PTB sont fin prêtes pour les élections

Objectif du PTB : placer trois députés issus de la province au Fédéral et à la Région.

Le scrutin tant fédéral, régional qu’européen approche à grands pas et tous les partis du pays fourbissent leurs armes en vue de cette échéance capitale pour les années à venir. En région liégeoise, le PTB a souhaité "présenter des listes fortes pour les élections fédérales et régionales, indique le député Raoul Hedebouw, tandis que quatre candidats issus de la région liégeoise sont présents sur la liste francophone pour les Européennes".

Aux Fédérales, outre Raoul Hedebouw, qui occupera la première place, on retrouvera à la deuxième place Nadia Moscufo, cheffe de file du PTB à Herstal. La liste régionale dans l’arrondissement de Liège sera emmenée par Alice Bernard, élue sérésienne et Julien Liradelfo, conseiller herstalien.

L’objectif du parti est clair : "nous ambitionnons de percer en plaçant trois députés fédéraux et trois députés régionaux dans la province, contre un député fédéral et deux députés régionaux actuellement . Et nous souhaitons décrocher un siège au Parlement Européen", précise Raoul Hedebouw.

La volonté du PTB est d’ainsi faire mieux que les 13,4 % obtenus lors des Provinciales en 2018, et obtenir un score aux alentours des 15-16 %. "L’idée est, au final, de pouvoir former un groupe parlementaire au Fédéral et à la Région, explique Raoul Hedebouw, et pour cela, il faut au moins avoir cinq députés, ce qui n’est pas le cas actuellement".

Le PTB entend faire campagne muni d’un "programme offensif, conclut Raoul Hedebouw, nous allons nous battre pour la justice fiscale. Il est intolérable qu’il y ait deux vitesses, d’un côté les multinationales et de l’autre les travailleurs et les PME. Nous allons aussi mener bataille pour la réduction de la TVA sur le gaz et l’électricité, et pour une autre politique climatique, avec l’instauration des transports en commun gratuits et des normes contraignantes pour les multinationales".