Un ballet en version augmentée à l’OPRL

Un ballet en version augmentée à l’OPRL

Culture "L’Oiseau de feu" de Stravinsky sera adapté sur scène en temps réel durant le concert.

L’Orchestre philharmonique royal de Liège (OPRL) a décidément une actualité chargée. En effet, après "Music Factory", la série découverte gratuite pour les jeunes de moins de 26 ans, qui a fait la part belle hier soir à "Folk Music" du nom de cette rencontre entre folklore et classique, "La Mer" de Debussy fera l’objet durant ce week-end de la série "Chez Gergely". Et ce du nom du chef d’orchestre hongrois Gergely Madaras, lequel est devenu il y a peu le neuvième directeur musical de l’OPRL.

En outre, s’annonce également à l’horizon le deuxième concert de la série "OPRL +", ayant pour but de faire dialoguer les œuvres symphoniques avec d’autres formes d’arts actuelles. Pour cette occasion, Gergely Madaras invite le cinéaste Lucas van Woerkum : il est l’auteur d’un film somptueux sur le ballet "L’Oiseau de feu" de Stravinsky, qu’il adapte lui-même sur scène en temps réel, durant le concert.

"Symphonic Cinema"

Événement inédit, le "Symphonic Cinema" sera à voir et à entendre le week-end des 22 et 23 septembre prochains. C’est en 2015 que le réalisateur néerlandais Lucas van Woerkum signe son premier long-métrage "L’Oiseau de feu". Ce film sans dialogues est intégralement calibré sur la musique de Stravinsky, en interaction permanente avec l’orchestre, et réussit le pari d’actualiser l’histoire au travers d’images et de personnages ancrés dans l’actualité.

Exclusivité belge

L’OPRL est l’interprète en exclusivité belge de ces concerts "Symphonic Cinema" pour les trois saisons à venir. Gergely Madaras a été conquis par le travail de ce cinéaste audacieux et passionné de musique (il est également corniste de formation). Le concept a déjà convaincu, entre autres, le Netherlands Philharmonic Orchestra, le BBC Symphony, le BBC Philharmonic et, en Asie, l’orchestre du National Centre for the Performing Arts de Chine à Pékin.

L’événement aura lieu le vendredi 22 novembre au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (dans le cadre des 30 ans du festival Ars Musica) et le samedi 23 novembre à la Salle philharmonique de Liège. L’OPRL dirigé par Gergely Madaras interprétera également le concerto pour violoncelle "Tout un monde lointain" de Dutilleux avec en soliste Christian Poltéra.

"La série OPRL + est une nouvelle plateforme où le théâtre, le cinéma, la danse, la poésie, la science et bien plus encore peuvent interagir avec la musique symphonique. Mon objectif est de construire des projets qui permettent d’accroître l’expérience auditive des chefs-d’œuvre symphoniques les plus connus et de les replacer dans un contexte différent, tout en restant dans le biotope de la salle de concert", explique le chef d’orchestre hongrois à son sujet.