Liège Airport va planter des arbres à Madagascar

Liège Airport va planter des arbres à Madagascar

Environnement L’aéroport liégeois s’est associé à l’ONG Graine de Vie.

Alors que l’arrivée prochaine du géant chinois de l’e-commerce Alibaba se profile à l’horizon et ne cesse d’ailleurs de faire jaser, Liège Airport faisait le point ce mercredi sur sa politique environnementale. Ainsi donc, les responsables de l’aéroport liégeois ont dit leur volonté de poursuivre leur engagement dans la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est précisément à cette fin qu’un nouveau partenariat a été conclu et signé ce mercredi par ces derniers avec l’ONG belge Graine de Vie. Laquelle, représentée par son président fondateur Frédéric Debouche, a été créée en 2009 et est active depuis lors dans la protection et la restauration forestière dans plusieurs pays dont Madagascar.

Compenser l’empreinte écologique

Comme expliqué ce mercredi par ce dernier, l’objectif de cette ONG pionnière dans son domaine et composée exclusivement de bénévoles est de "promouvoir la compensation de l’empreinte écologique de nos pays industrialisés par la plantation d’arbres dans des pays en voie de développement". Lesquels sont aux dires de Frédéric Debouche particulièrement touchés par la problématique de la déforestation.

Et le président fondateur de l’ONG de rappeler qu’elle engendre plus de 20 % des émissions de CO2 au niveau mondial. À titre de comparaison, selon ce dernier, "le secteur aérien n’est responsable que de 3 à 4 % des émissions de CO2 ". Depuis dix ans à Madagascar, un des pays les plus pauvres et les plus déforestés de la planète, Graine de Vie a replanté plus de 17 millions d’arbres et 13 millions d’autres vont suivre.

600 000 arbres

Concernant le premier partenariat avec Liège Airport, sur une durée de cinq ans, il s’agit de compenser ses émissions de CO2. Et ce, en finançant chaque année, à concurrence de 30 000 euros, un programme de plantation de 120 000 plants d’arbres, soit un total de 600 000 arbres plantés d’ici 2024.

Ce qui correspond, selon le CEO de Liège Airport Luc Partoune, à "un arbre planté à Madagascar par 10 tonnes de CO2 émises". Qualifié par les intervenants de "partenariat win-win", lequel est aussi de mise avec d’autres entreprises liégeoises telles que Galère et les Francofolies de Spa, il doit permettre de protéger et de restaurer la réserve spéciale d’Analamerana, une forêt primaire de 40 000 hectares située au nord du pays.

À noter que cette collaboration inédite entre l’aéroport liégeois et l’ONG Graine de Vie s’inscrit dans un plan voulu ambitieux et devant permettre à ce dernier de réduire ses émissions de CO2 de 75 % d’ici 2030. Et ce, via des projets durables tels que celui dont il est question en l’espèce ainsi que via d’autres mesures déjà prises ou encore à prendre, sans compter sur le potentiel représenté par l’hydrogène.

L’objectif final de Liège Airport étant d’atteindre la neutralité totale en CO2 en 2050, sans aucune compensation. Il est certifié depuis 2013 "Lean&Green" et dispose également du certificat "Airport Carbon Accreditation".

Bruno Boutsen