Une femme, obligée à se prostituer, se fait violer, tabasser et brûler à la cigarette

La victime était forcée de se prostituer

Sarah Rasujew

La victime était forcée de se prostituer

Gezim, appelé Jimmy le boss, a comparu détenu devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre de faits de viol, coups, séjour illégal, faux, usage de faux et proxénétisme.

L’homme doit répondre de faits particulièrement graves et encourt 6 ans et 2 mois de prison ferme. En avril dernier, la police a été appelée par un client d’une prostituée. L’homme était particulièrement inquiet pour la jeune femme qu’il venait de rencontrer. Celle-ci leur a expliqué qu’elle était forcée de se prostituer par Jimmy "le boss". Ce dernier lui avait confisqué ses papiers, la forçait à se prostituer et la battait.

Le soir des faits, alors que le client se trouvait avec cette femme, Jimmy le boss a fait irruption et s’est rué sur elle. Le client craignait pour la vie de la prostituée.

La police a découvert Gezim suivi par une jeune femme qui semblait apeurée. Gezim a pris la fuite, laissant la jeune femme sur place. Elle a déclaré qu’elle avait été violée et victime de coups.

Gezim, appelé Jimmy le boss, lui aurait porté des coups de cannette de bière, lui aurait arraché les cheveux et brûlée avec des cigarettes, lui imposant des relations sexuelles. Des déclarations confirmées par les constatations médicales.

La victime a expliqué que cela faisait quelque temps que Gezim l’obligeait à se prostituer et avait confisqué ses papiers. Gezim a déjà été condamné, notamment pour proxénétisme et coups. Il nie les faits.