Liège: quand des étudiants en aident d'autres...

Un parrainage est de mise à l'Université.

Liège: quand des étudiants en aident d'autres...
©D.R.
L’Université de Liège dit vouloir compenser le déficit de liens sociaux résultant du basculement vers l’enseignement à distance.
Et ce par un programme de parrainage des étudiant ·e s de première année par ceux des années supérieures.
Plusieurs centaines d’étudiants de l'ULiège travaillent donc comme "parrains" et "marraines" pour aider les étudiant ·e s de première année.
En cette période de crise sanitaire, l ’ULiège a souhaité donner un coup d’accélérateur à ce dispositif déjà en place.
Et ce afin de maintenir les liens sociaux et réduire le décrochage des nouveaux étudiants universitaires.
Le dispositif prévoit ainsi, selon la formule choisie par chaque faculté, entre 5 et 13 rencontres volontaires d’une heure, réparties sur le quadrimestre.
L’organisation a exigé le recrutement d’étudiant ·e s ayant déjà réussi leur première année.
Rémunérés au tarif étudiant, formés à leur rôle et aux enjeux du programme en trois ou six heures, ils ont pris en charge des groupes de maximum 15 primo-arrivants.
Deux formules d'accompagnement
Première formule d'accompagnement : le parrainage PEPPS qui prend la forme de rencontres mensuelles autour de thématiques transversales.
Une étudiante "marraine" d’un groupe en faculté de Philosophie & Lettres affirme avoir vu la satisfaction des participant ·e s.
"Le confinement a été une source d’incertitude dans tous les sens. Le parrainage
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité