Un audit "anti fraude" pour l’IGIL ?

Justice C’est la requête d’Ecolo, "durant le mandat d’administrateur de Stéphane Moreau".

Un audit "anti fraude" pour l’IGIL ?
©BELGA

Il n’est pas un jour en région liégeoise sans que le nom de Stéphane Moreau ne soit prononcé… et n’éveille des soupçons de fraude. À la lumière des derniers rebondissements judiciaires concernant l’ex homme fort de Nethys, Ecolo demande aujourd’hui "un audit "anti fraude" sur la gestion de l’Intercommunale de Gestion Immobilière Liégeoise (IGIL)". Il s’agirait précisément d’une mission d’audit indépendante de type forensique anti fraude sur la gestion de l’intercommunale (et de Liège Expo) durant le mandat d’administrateur-délégué de Stéphane Moreau.

Une demande d’ajout d’un point à l’ordre du jour du conseil d’administration de l’IGIL a d’ailleurs déjà été faite en ce sens. "Depuis que je siège au conseil d’administration, les ordres du jour mettent l’accent, à raison, sur la gestion quotidienne et prospective de notre intercommunale", explique Elena Chane-Alune, administratrice représentant Ecolo. "Il me semble nécessaire et prudent d’avoir une vision claire de la gestion de M. Stéphane Moreau quand il était administrateur délégué".

Comme l’indique encore l’élue, l’objectif d’Ecolo est "d’obtenir des garanties quant à la bonne gestion de l’IGIL". "Les inculpations dont Stéphane Moreau fait l’objet sont particulièrement lourdes : abus de biens sociaux, détournement par une personne exerçant une fonction publique, faux et usage de faux et escroquerie", rappelle de son côté le député Ecolo, Olivier Bierin. "Sachant que ces inculpations font suite, en partie, aux révélations de missions d’audit "anti fraude" commanditées par Nethys, il est important pour Ecolo de s’assurer que la gestion de l’intercommunale n’a pas pâti de pratiques similaires".