Dans les pas des infirmières de rue : "Le Covid a creusé le fossé social avec les sans-abri"

Deux infirmières liégeoises apportent des soins aux personnes vivant en rue.

photo DH
© Bauweraerts Didier
Pol Partouche
Sous l’imposant toit de verre et d’acier de la gare de Liège, des dizaines de personnes sans-abri occupent les angles du hall principal, souvent à l’ombre des passants. Isolées et la plupart du temps oubliées, ces personnes souffrent principalement de l’indifférence. Et, c’est peu de le dire, la pandémie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet