1,2 million d’euros pour rénover le funiculaire de Spa

Le chantier démarrera le 3 mai prochain pour assurer la sécurité et qualité d’utilisation du dispositif.

1,2 million d’euros pour rénover le funiculaire de Spa

Mis en service 2004, le funiculaire de Spa permet de relier la place Royale, soit le centre-ville, aux Thermes de Spa situés sur la colline. L’ascension dure environ 2 minutes. Il s’agit d’un prototype unique en son genre puisque ce n’est en réalité ni un ascenseur ni un funiculaire malgré son appellation.

L’outil aujourd’hui emblématique de la ville fait l’objet d’un entretien régulier par des organismes agréés. Chaque année, il est soumis à une vérification générale par son constructeur, lors de l’arrêt technique des Thermes prévu, traditionnellement, au mois de juin, durant une semaine.

Rénovation ciblée

C’est lors de cette vérification annuelle qu’en 2019, l’attention a été attirée sur l’usure de certains éléments du dispositif (sans danger pour l’utilisation par le public) et que la mise hors service, pour une durée d’un mois, a été décidée par mesure de précaution.

Sur base de ces observations, le conseil d’administration d’Aqualis - intercommunale propriétaire du funiculaire - a pris la décision de commander un rapport approfondi au concepteur. La conclusion de ce celui-ci préconise une rénovation ciblée assortie de la modernisation de la communication entre les cabines et les gares.

Après le lancement de deux procédures de marché public, "aujourd’hui, nous arrivons au terme de ce processus, long et contraignant, conduisant à la désignation des soumissionnaires et entamons la dernière ligne droite avec des perspectives concrètes", se réjouit Annie Bréver, directrice d’Aqualis. Le chantier, d’une durée d’environ trois mois, commencera le 3 mai prochain, et permettra d’assurer une sécurité et une qualité d’utilisation optimales du dispositif.

Le budget total de cette rénovation avoisine 1,2 million d’euros, entièrement investi sur fonds propres.

Activités perturbées

"Si les travaux vont sans doute perturber les utilisateurs habituels (clients des Thermes, de l’hôtel Radisson, ou encore promeneurs), le résultat promet un plus grand confort d’utilisation, ainsi qu’une meilleure communication grâce à l’installation d’un nouveau système électronique", explique la directrice, et permettra ainsi "d’éviter les arrêts inopinés que nous avons connus les dernières années". Si les craintes économiques des exploitants "sont légitimes au regard de la crise sanitaire, les travaux sont toutefois inévitables et doivent être programmés rapidement. Leur exécution devrait avoir moins d’impact pendant cette période de reprise des activités touristiques et thermales qu’en période normale".