Liège : le terroriste Lotfi Aoumeur condamné à 15 ans de prison

Il est présumé mort mais son décès n'a pas été officiellement confirmé. Le tribunal a aussi estimé que le frère du terroriste avait également participé aux faits

Liège : le terroriste Lotfi Aoumeur condamné à 15 ans de prison
©BELGA
Sarah Rasujew

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné Lotfi Aoumeur, un terroriste verviétois qui a revendiqué les attentats du 22 mars 2016 commis à Bruxelles, à 15 ans de prison ferme et un des frères de celui-ci à 15 mois de prison pour avoir également participé à des activités d'un groupe terroriste. En février 2015, Lotfi Aoumeur, prénommé Abu Anwar al-Belgiki, avait également proféré des menaces d’attentats contre la Belgique et la France. 

 En août 2016, le jeune homme, alors âgé de 26 ans, aurait perpétré un attentat-suicide revendiqué par l’état islamique en Irak. Mais il n’a pas été déclaré officiellement mort. Seul son frère a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège. "Je ne suis pas d’accord avec les faits qui me sont reprochés, ce sont des suppositions", a indiqué celui qui était le seul membre de la famille à continuer à correspondre avec Lotfi Aoumeur alors que celui-ci était parti Syrie. 

"Je n’ai pas remarqué qu’il s’était radicalisé. Je n’aurais pas laissé mon frère s’engager dans un chemin d’une mort certaine." En 2013, les deux frères sont allés ensemble en Turquie. Lors de ce voyage, Lotfi Aoumeur a déjà voulu se rendre en Syrie. "Des gens d’une association humanitaire nous ont conduit à la frontière. Mon frère voulait rester pour aider. Mais je l’ai convaincu de rentrer. Malheureusement, cela n’a pas changé sa mentalité et son désir de vouloir aller en Syrie. Un peuple qui se fait massacrer par son dirigeant, cela mobilise et interpelle les gens." Ce frère a créé un compte Facebook qui avait pour but de trouver des épouses et des futures mères aux djihadistes. "Dès que j’ai donné le mot de passe à mon frère, il l’a changé et je n’y ai plus eu accès.

Le tribunal a estimé que ce frère qui réalise des études de pilote de ligne avait également participé en connaissance de cause aux activités d’un groupe terroriste. " Il a caché le départ de son frère", ont indiqué les juges. "Il fréquente des gens connus pour terrorisme. Il a aidé son frère à cacher ses envies de départ. Il a posé de nombreux actes de participation.

 Le tribunal a également souligné qu’il avait tenté de réunir la famille en conduisant l’épouse et l’enfant de son frère à la gare. Le tribunal a prononcé l’arrestation immédiate de Lotfi Aoumeur.