157 licenciements chez FedEx

C’est le nombre finalement négocié à l’issue de la phase 1 de la procédure Renault.

placeholder
© BELGA

Tous les travailleurs de FedEx s’en souviennent, le 19 janvier dernier à l’issue d’un Conseil d’entreprise extraordinaire, le ciel de Liege Airport leur tombait sur la tête.

En effet, dans la journée, le transporteur américain avait annoncé sa volonté de supprimer 671 emplois dans le hub aérien de Liège. En outre, 861 autres membres du personnel pourraient subir une modification des horaires impliquant une diminution du nombre d’heures de travail.

Dans la foulée, une procédure Renault était engagée rassemblant syndicats et patrons autour de la table.

Celle-ci vient de trouver son épilogue, du moins, en ce qui concerne la phase 1 d’information et de consultation. De haute lutte, les syndicats sont parvenus à faire chuter drastiquement le nombre de licenciements, passant donc de 671 à 157.

Les modifications d’horaire sont elles aussi plus favorables à l’ensemble du personnel puisqu’elles impacteraient 376 au lieu des 861 personnes concernées.

“Depuis la terrible annonce, le conseil d’entreprise s’est réuni tous les quinze jours”, explique Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente CNE. “Les organisations syndicales ont mis à profit ces réunions pour analyser la situation, contrer les arguments de l’employeur et faire des propositions alternatives dans le but de sauver l’emploi, pérenniser l’activité à Bierset et veiller à ce que la réorganisation reste soutenable pour le personnel. Au fil des négociations et de l’acharnement des délégations, les lignes ont bougé et la direction a ajusté son plan…”.

Mais, il y a quand même de “bonnes” nouvelles puisque des contrats seront impactés positivement. Ainsi, 335 personnes verront l’ampleur de leur prestation augmenter.

“Cette nuit, les délégués ont organisé des assemblées pour informer le personnel”, continue la secrétaire permanente.

La négociation du volet social (qui concernera, entre autres le montant des primes de départ) commencera en septembre.

Le plan devrait entrer en vigueur en mars 2022.