Des images de Liège inondée en 1926 circulent : "Ce n'est pas du tout la même chose !"

Th.V.H.

Depuis quelques jours, tout le monde essaye de trouver une explication à ce que la Belgique et d’autres pays ont vécu. Beaucoup pointent du doigt le réchauffement climatique, d’autres ne veulent toujours pas y croire. Des images de Liège sous eau en 1926 circulent sur les réseaux sociaux, comme pour montrer que la situation de ces derniers jours s’était déjà produite auparavant. 

“C’est n’est pas du tout la même chose, assure Pascal Mormal, de l’IRM. Les crues de 1926 datent de la fin de l’hiver. Un hiver durant lequel il avait beaucoup neigé sur les hauteurs, et un redoux très rapide avaient fait fondre la neige, en plus de pluie soutenue. L’intensité n’était pas du tout la même et l’eau était montée beaucoup plus lentement. Les berges de la Meuse n’étaient pas non plus ce qu’elles sont aujourd’hui et le bilan humain était bien différent. Il faut remettre les choses dans leur contexte avant de faire des comparaisons maladroites. Le réchauffement climatique ? Je ne peux pas dire qu’il a créé la situation que nous avons connue, mais il l’a aggravée. On sait depuis des années que le réchauffement de l’atmosphère engendre plus de vapeurs d’eau et que les nuages sont donc beaucoup plus gorgés d’eau. Les phénomènes de pluies intenses avec plus de 20 litres par mètre carré en peu de temps sont donc plus réguliers.”