L’après-catastrophe : "Un phénomène exceptionnel ne doit pas devenir la référence qui guide toutes nos décisions", souligne le bourgmestre d’Aywaille

Le bourgmestre d’Aywaille ne compte pas renoncer à octroyer des permis de bâtir en zone rouge.

placeholder
© TONNEAU
Le 31 mars dernier, le bourgmestre d’Aywaille Thierry Carpentier (MR) admettait auprès de nos confrères de Sudpresse qu’il délivrait parfois des permis de bâtir dans des zones rouges. Dans un article, l’élu reprochait en effet...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet