À Ensival, une fête nationale la pelle à la main : "Ici, c’est la guerre"

Une semaine après les inondations qui ont frappé une partie de la Wallonie, les sinistrés sont toujours en train de vider leurs caves et nettoyer, un à un, les objets de leur vie. En ce jour de fête nationale, Serge sort des planches rongées par l’humidité de sa cave et les amène sur le trottoir où une pelleteuse les met directement dans un camion de la Ville de Verviers.

placeholder
© Christophe Lamfalussy
Employé au service des immondices, Serge attend impatiemment les voisins qu’il a aidés hier - solidarité oblige - et semble sonné par ce qui lui est arrivé. Lui et son épouse, Myriam, n’ont pas d’électricité, se douchent à l’eau froide et se couchent à la lueur des bougies, au premier étage. L’eau est montée d’un mètre dans leur living et...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet