Après ces inondations historiques, l’horizon embrumé des sinistrés de Trooz : vont-ils déserter les lieux ?

Des trottoirs éventrés, des maisons ravagées, des fenêtres brisées, des arbres arrachés, des rues jonchées de débris. Des odeurs d’immondices mêlées aux vapeurs de mazout. Le vacarme des pelleteuses qui déblaient les rues, des groupes électrogènes et des pompes qui vident les caves. La désolation.

Jeudi 22 juillet 2021, commune de Trooz, quartier de La Brouck. Huit jours après les inondations qui ont frappé la Wallonie, et singulièrement la région liégeoise, le chantier est béant. Trooz, située entre Pepinster...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet