La Cellule de coordination provinciale de solidarité passe le relais

Près de 3.000 appels ont été reçus dont 2.500 offres venant de tous horizons.

La Cellule de coordination provinciale de solidarité passe le relais
©Province de Liège

Cela fait maintenant quinze jours que la Province de Liège a mis sur pied une Cellule de coordination provinciale de solidarité chargée de faire le lien entre les propositions d’aides émanant des entreprises, associations ou citoyens et les besoins des sinistrés recensés par les communes et les CPAS.

Pendant deux semaines, la Cellule et son call-center ont été des réceptacles d’émotions auxquels les nombreux opérateurs ont répondu avec le respect et la rigueur qu’il se doit en pareille circonstance. En tout, près de 3.000 appels ont été reçus dont 2.500 offres témoignant de l’énorme solidarité des citoyens venant de tous horizons, bien au-delà des frontières de la Province. Plus significatif encore, "toutes les demandes de logements temporaires ont été rencontrées", se félicite la Province de Liège.

"Incontestablement, cette structure d’urgence a remarquablement tenu son rôle". Près de 50 demandes ont été transmises par les autorités communales. "Cette parfaite intelligence entre pouvoirs publics est assurément la base essentielle pour bénéficier de services de qualité rendus à la population".

Cependant, poursuit la Province de Liège, "l’heure est maintenant venue de passer à une autre phase pour maintenir ce niveau d’efficacité face à une évolution des besoins qui ne sont plus ceux des premiers moments de la catastrophe". La Cellule de coordination provinciale de solidarité et son call-center passent donc le relais à d’autres opérateurs, la Province souhaitant mettre davantage ses moyens humains directement au service des communes sinistrées et de leurs habitants.

Pour les citoyens qui désirent poursuivre cet effort de solidarité, la Province de Liège les invite à consulter le site Internet www.wallonie.be ou à contacter le 1718 les jours ouvrables de 8h30 à 17h ou le 1719 pour les germanophones.

Sur le même sujet